Dans des enquêtes précédentes menées en 2013, 2016, 2017 et 2018 parfois auprès d'un plus grand nombre de pays, le changement climatique et le terrorisme - sous la forme de l'Etat islamique (EI) ou des groupes extrémistes islamiques en général - étaient alors perçues comme les principales menaces.

Ce centre de réflexion américain indépendant, basé à Washington, a cette fois interrogé du 10 juin au 3 août quelque 14.276 adultes vivant aux Etats-Unis, Canada, Danemark, Pays-Bas, Japon, en Belgique, France, Allemagne, Italie, Espagne, Suède, Royaume-Uni, Australie et Corée du Sud.

"Dans une année où la pandémie de Covid-19 a dominé les manchettes de l'actualité à travers le monde, il n'est peut-être pas surprenant de découvrir que la majorité des 14 pays interrogés cet été (69%) considèrent la propagation des maladies infectieuses comme une menace majeure pour leur pays", juste derrière le risque climatique (70%), écrivent les auteurs de cette enquête.

Plus surprenant, en revanche, les pays européens inclus dans cette enquête placent le changement climatique bien avant le risque de propagation des maladies: à hauteur de 83% pour la France, l'Italie et l'Espagne. Les Etats-Unis placent, eux, le risque de propagation de maladies en premier, à hauteur de 78%.

La conjoncture économique mondiale et les cyberattaques ont également été citées parmi les principales menaces.

S'agissant de l'économie mondiale, en récession à cause de la pandémie de Covid-19, les inquiétudes ont "considérablement augmenté dans la plupart des pays depuis la dernière question posée en 2018", ajoutent les auteurs. Une majorité de personnes (58%) décrivent la situation de l'économie mondiale comme une menace "majeure".