Environnement

Auckland accueillera d'ici 2021 le premier remorqueur 100% électrique au monde, ont annoncé lundi les autorités portuaires de la ville néo-zélandaise. "En 2016, nous nous étions fixé l'objectif 'zéro émission' d'ici 2040 car nous sommes conscients qu'il faut agir rapidement pour contrer le changement climatique", explique le directeur général de Ports of Auckland, Tony Gibson. "Nous voulons faire partie de la solution."

Transformer le plus grand port commercial de Nouvelle-Zélande en zone sans émission de gaz à effet de serre n'est cependant pas une mince affaire, 1.600 bateaux y faisant escale chaque année.

"Un remorqueur dépendant intégralement de l'énergie électrique n'existait pas en 2016", poursuit Allan D'Souza, responsable des opérations maritimes, à quai et d'ingénierie à Ports of Auckland. "Un modèle hybride était envisageable, selon les fabricants, mais il fallait oublier le 100% électrique. Impossible."

L'entreprise néerlandaise Damen Shipyards s'est finalement jetée à l'eau et a créé le Damen RSD-E Tug 2513, un remorqueur fonctionnant uniquement sur batteries électriques. Attendu pour 2021, le bateau disposera d'une force de traction de 70 tonnes, soit l'équivalent du remorqueur diesel le plus puissant du port.

Avec une capacité de 2.800 kWh, ces batteries permettront au petit bateau d'assister les plus gros porte-conteneurs dans leurs manœuvres. Chargé au maximum, le remorqueur sera capable de déplacer trois ou quatre navires, selon Ports of Auckland.