Il n'y a pas de soutien en Belgique pour imposer une nouvelle limitation de vitesse sur l'autoroute, comme l'ont fait les Pays-Bas pour lutter contre les émissions de gaz polluants, ressort-il du baromètre du club VAB qui a interrogé 3.000 Belges. 

Dès lundi, la vitesse maximale sur les autoroutes néerlandaises passera de 130 à 100 km/h de 6h à 19h. Seuls 13% des Flamands, 10% des Wallons et 11% des Bruxellois sont favorables à une telle mesure, selon le baromètre. L'objectif poursuivi par les Pays-Bas avec cette mesure est la réduction des émissions de gaz polluants, dont l'azote. Mais le baromètre montre que même s'il s'avérait que cette mesure avait un impact important sur la qualité de l'air, il n'y aurait toujours que 19% de Flamands et de Bruxellois pour 14% de Wallons prêts à y adhérer.

En pic de pollution, un Flamand sur quatre seulement limiterait sa vitesse à 100km/h sans broncher. Le soutien est dans ce cas de figure plus important dans les deux autres Régions, puisqu'un Bruxellois et un Wallon sur trois conviennent de l'importance d'un tel ajustement en cas de pic.

Les conducteurs sont par contre deux fois moins fermés à l'idée de réduire leur vitesse s'il s'agit d'une mesure de sécurité routière. En temps de pluie ou de routes glissantes, la moitié des répondants - principalement des femmes et des plus de 56 ans - sont pour une limitation de la vitesse maximale.