Une grande partie du territoire américain, en particulier le centre et l'est du pays, fait actuellement face à des températures extrêmement chaudes. 

Celles-ci devraient avoisiner les 38 degrés ce week-end, selon les médias locaux. Combiné avec une humidité élevée, cela donne un ressenti de 45 degrés. La vague de chaleur touchera quelque 200 millions de personnes, allant des grandes villes de New York, Washington et Boston au Midwest américain. Certaines parties du Canada croulent également sous la chaleur. Le mois de juin était déjà le mois le plus chaud de tous les temps, avec des températures record en Alaska. Une nouvelle vague de chaleur extrême vient à présent se rajouter. Les spécialistes citent le changement climatique comme explication à ce phénomène.

Le maire de New York, Bill de Blasio, y a déclaré l'état d'urgence. "Cette vague de chaleur est très grave", met-il en garde, prévenant des fortes chaleurs qui dureront tout le week-end. Il appelle les gens à rester autant que possible à l'intérieur, dans des salles climatisées, à boire beaucoup et à vérifier si leurs voisins vont bien. Environ 500 espaces "cool" de fraîcheur sont installés dans toute la ville et les piscines resteront ouvertes une heure de plus. En raison de la chaleur extrême, le triathlon de New York et plusieurs courses de chevaux ont été annulés.

Dans certaines villes américaines, des records de températures sont attendus. Au Canada, il fera extrêmement chaud dans les provinces de la côte est -Québec, Ontario et Nouvelle-Écosse. De fortes tempêtes sont également à craindre.

Les températures devraient redescendre après le week-end.