Environnement Cela fait plus de deux mois que la Sibérie est la proie des flammes. Une surface équivalente à la Belgique a été dévastée, enfumant une partie du pays. Les autorités ont attendu longtemps avant de réagir.

Alors que l’armée russe est encore engagée sur la gestion des inondations de la région d’Irkoustk, la voilà à présent également appelée en renfort sur les incendies de Sibérie. "Dix hélicoptères, dix avions supplémentaires seront envoyés sur place. Les troupes en charge des inondations ne doivent pas être sollicitées" a cependant demandé le président Poutine, ce mercredi, à son ministre en charge des situations d’urgence.

(...)