L'organisme néerlandais chargé de la sécurité alimentaire et sanitaire (NVWA) a abattu au cours de la semaine plus de 570.000 visons, dont 480.000 jeunes, sur décision du gouvernement après l'apparition de cas de coronavirus dans plusieurs élevages.

Le ministère de l'Agriculture avait annoncé l'abattage des petits mammifères dans les élevages où des cas de nouveau coronavirus ont été constatés, afin d'éviter que ceux-ci ne deviennent des foyers de contamination.

Au moins deux employés de ces structures ont contracté le Covid-19 à partir des visons. Certains chats vivant à proximité de ces fermes ont également développé la maladie. Des experts estiment en outre que le virus peut continuer à circuler longtemps au sein de l'élevage et constituer dès lors une menace pour la santé publique.

Aucune visite ni transport d'animaux ne peut être actuellement organisé dans les élevages de visons néerlandais. Des règles d'hygiène strictes ont également été définies. Si de nouveaux cas devaient se présenter, les visons seront transportés dans une entreprise d'équarrissage. Les élevages touchés jusqu'ici se trouvent dans les provinces de Brabant septentrional et Limbourg septentrional.