L'association Hubertus Vlaanderen, représentante du secteur de la chasse, appelle tous les chasseurs à respecter la loi. "Celui qui ne respecte pas la loi, n'appartient pas à la chasse moderne", ont écrit le président Rudi Van Decraen et la directeur Geert Van den Bosch, dans une lettre ouverte adressée aux chasseurs. Ils ont rédigé ce courrier à la suite de la mort probable de la louve Naya. Les dernières images de Naya datent de fin avril. Elle n'a pas été vue par les caméras depuis. Le Natuurhelpcentrum et Welkom Wolf supposent qu'elle a été abattue par un chasseur.

"La disparition de la louve la plus connue de Flandre souligne une vérité inconfortable: le chasseur jouit d'une mauvaise image et doit oser l'admettre", disent MM. Van Decraen et Van den Bosch. "Même s'il n'y pas de preuves, tout le monde soupçonne spontanément les chasseurs". Pour l'association de chasseurs, la disparition de la louve est un drame. "La personne qui a probablement tué la louve doit subir les conséquences juridiques et pénales de son action illégale. Rien ne peut tolérer cet acte".

Par ailleurs, l'association a appelé ses membres et principalement ceux actifs dans la zone où se trouvait la louve, de fournir tout renseignement utile à l'inspection de la nature.