Quelque 292 tortues ont été retrouvées mortes au cours des derniers jours sur les plages de l'Etat mexicain d'Oaxaca (sud), victimes de la "marée rouge", des micro-algues en recrudescence, en raison notamment du changement climatique, ont indiqué jeudi les autorités de l'environnement. Cette marée rouge, qui favorise le développement de petits poissons, les salpes, toxiques pour les tortues, est arrivée sur les côtes d'Oaxaca le 25 décembre, selon un communiqué de l'autorité mexicaine de protection de l'environnement.

Un total de 292 tortues Chelonia agassizi, ou tortues vertes, ont été retrouvées mortes intoxiquées par l'ingestion de ces salpes, qui les paralysent, a précisé cette autorité.

La marée rouge se manifeste par une accumulation extraordinaire de micro-algues où vivent ces petits poissons, toxiques pour plusieurs espèces marines, dont les tortues vertes.