Qui sont ces hommes et ces femmes qui prodiguent autant d’attention à la pomme par amour de la terre ? Quel est la nature particulière de leur savoir-faire ? Bienvenue dans l’univers des pomiculteurs, un métier d’artisans, fait de patience, de la taille à la récolte, dans le respect de la nature et des saisons pour qu’« un arbre soit bien dans sa peau », nous précise Jean Nougaillac, pomiculteur Pink Lady®. Ce qui fait la différence des producteurs Pink Lady® ? Ils sont aussi engagés pour des vergers éco-responsables.

La Pink Lady® : la reine des pommes

Habillée d’une peau lisse et brillante, agrémentée d’un fard à joues qui la caractérise, la Pink Lady® en particulier est incontestablement la reine des pommes. Elle est le fruit de l’union entre deux belles variétés : une Golden Delicious et une Lady Williams. « C’est la pomme qui veut le moins quitter son pommier ! Première à fleurir, fin mars - début avril, et dernière à être cueillie fin octobre - début novembre, il lui faut sept mois pour arriver à maturité. C’est comme cela que tous ses arômes d’exception se développent », nous explique Jean Nougaillac. Ferme à la dent, riche en pectine et en vitamine C, la Pink Lady® possède aussi le plus long cycle de vie sur l’arbre.

La terre : le garde-manger de l’arbre

« Entre décembre et février, les arbres sont en dormance. Ils ont perdu toutes leurs feuilles. C’est ce que l’on appelle le repos végétatif. Pendant cette période, nous prenons soin de nourrir le sol en nutriments divers. Il ne faut pas oublier que la terre est le garde-manger de l’arbre », poursuit Jean Nougaillac. Le pomiculteur prépare également les arbres pour le prochain cycle. Il coupe les branches superflues pour assurer un bon équilibre de l’arbre et lui donner de la vigueur. La taille des pommiers permet de sélectionner les branches qui porteront les plus beaux fruits en leur offrant un ensoleillement maximal. Pour obtenir une bonne récolte, il doit aussi s’assurer d’une bonne pollinisation. « La durée de vie de la fleur est très courte. Elle varie de deux à dix jours. Raison pour laquelle, au printemps, nous installons des ruches dans les vergers afin que les abeilles fécondent les fleurs pour les transformer en fruits ». Enfin, peu après la floraison, le pomiculteur doit encore effectuer l’éclaircissage. L’opération consiste à enlever un certain nombre de fruits par branche, afin d’optimiser la quantité, la taille et la qualité des fruits dans l’arbre. « De manière générale, il faut savoir que nous devons attendre entre trois et quatre ans avant que les vergers entrent en production et donc pour récolter les premières pommes. La pomiculture repose ainsi sur un principe fondamental : le respect de la nature. Si l’on n’est pas à son rythme, la récolte s’en ressentira ».

L’art délicat de la cueillette

Soigner son verger et ses pommiers ne suffit pas. Les pommes doivent être cueillies à maturité de façon optimale. Le manque de soin apporté à la cueillette peut en effet annuler tous les efforts déployés pour obtenir un fruit goûteux et de qualité. « Non ! On ne tire pas n’importe comment sur une pomme pour la décrocher de l’arbre. Cueillir une pomme requiert un geste précis auquel sont formés tous nos cueilleurs », précise Jean Nougaillac. Les producteurs récoltent en effet les pomme Pink Lady® à la main et en plusieurs passages pour sélectionner uniquement les fruits arrivés à maturité. Les autres attendront le prochain passage. La récolte dure ainsi entre trois et cinq semaines. « Et c’est ce travail artisanal du début à la fin de la chaîne, qui donne toutes ces valeurs supérieures à cette pomme ».

Un contrôle garant de qualité et des valeurs éco-responsables

Pour garantir aux consommateurs la qualité de leurs fruits, comme leurs bonnes pratiques agricoles, les producteurs Pink Lady® n’hésitent pas à faire régulièrement appel à des organismes indépendants de contrôle. Chaque saison, plus de 1.500 lots sont ainsi vérifiés au hasard par le Bureau Veritas, un service d'évaluation de la conformité et de la certification couvrant l’inspection, l’audit, les tests et l'analyse de qualité. Les producteurs Pink Lady® partagent aussi des valeurs durables fortes au travers d’une charte dont les principaux engagements sont :

  • Privilégier les méthodes naturelles de protection des vergers et préserver la biodiversité
  • Diffuser les bonnes pratiques arboricoles dans l'objectif de protéger les abeilles au travers du programme Bee Pink
  • Assurer une juste rémunération pour les producteurs, des pratiques agroécologiques et une préservation des ressources naturelles
  • Objectif zéro gaspi ! Les pommes sont en effet triées : les plus qualitatives deviennent des Pink Lady® et les pommes non sélectionnées sont transformées en compotes ou en jus. D’autres encore pour la production d’énergie verte.
  • Et bien d’autres à découvrir ici

Cerise sur le gâteau, la pomme est le fruit qui se conserve le mieux. Elle peut ainsi être dégustée tout l’hiver si elle est conservée dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière. Alors, sans hésiter, si vous ne deviez manger qu’un seul fruit régulièrement, tombez immodérément dans les pommes !