Environnement

Malgré les récentes pluies, une partie de la Wallonie souffre encore de sécheresse. C'est ce qui ressort du constat du Centre régional de crise de Wallonie (CRC-W), qui a réuni ce mardi la cellule "sécheresse" afin de faire le point avec les acteurs concernés sur la situation en région wallonne :

"Les faibles précipitations de ces derniers jours ont eu un effet positif sur le verdissement de la végétation, observe le centre de crise. Cependant, le sud de la Wallonie reste en déficit de précipitations avec des zones sèches à très sèches. Dans les prochains jours, les températures resteront proches des normales saisonnières et les faibles précipitations attendues n’amélioreront pas la situation de sécheresse que nous connaissons toujours."

© Institut royal de météorologie.

Cependant, la distribution publique de l’eau est satisfaite partout et les messages prônant un usage parcimonieux de l’eau ainsi que les mesures de restrictions prises dans certaines communes ont eu des effets positifs sur la consommation d’eau qui connait un niveau stable et normal pour la saison. Les citoyens sont donc encouragés à poursuivre leurs efforts. Les communes de Ciney, Clavier, Somme-Leuze ont pris des arrêtés de police pour interdire les usages de l’eau non dédiés à des besoins essentiels. Elle s’ajoutent aux communes qui, moins bien desservies ou parce qu’elle rencontrent des difficultés d’approvisionnement, avaient déjà pris de telles décisions précédemment. Des arrêtés de police avaient en effet déjà été pris par les bourgmestres des communes de Tellin, Havelange, Hamois, Hotton, Durbuy, Nassogne, Gouvy et Rochefort pour interdire les usages de l'eau de distribution non dédiés à des besoins essentiels.

Les débits des cours d’eau se situent dans des valeurs faibles pour la saison. La situation est semblable à celle de l’an passé à la même époque.

Au niveau de la navigation, l’obligation de regroupement des bateaux aux écluses est généralisée depuis le 26 juillet à l’ensemble des écluses en Wallonie, sans restriction de gabarit.

La navigation des kayaks est interdite partout sauf sur une portion de l’Amblève (entre sa confluence avec la Warche et le pont de Chaîneux).

L’interdiction de l’exploitation hydro-électrique sur l’ensemble des cours d’eau non navigable est maintenue.

En forêt, la circulation en forêt est autorisée et les consignes de prudence restent de mise afin d’éviter tout risque d’embrasement.

Concernant les eaux de baignade, la qualité est bonne dans les 20 zones ouvertes au public sauf au Lac de Bambois en raison de la présence de cyanobactéries (conjugaison des fortes chaleurs, du faible niveau du lac et du faible débit des deux cours d’eau alimentant le lac). Les résultats des analyses de ce 6 août permettront de déterminer si l’interdiction de baignade pourra être levée. Plus d’infos sur le site http://environnement.wallonie.be.

La pêche est autorisée partout et aucune mortalité de poissons n’a été signalée lors de l’épisode de fortes chaleurs.

Enfin, pour le secteur agricole, les faibles précipitations des derniers jours ont été bénéfiques mais il faudra encore attendre quelques semaines pour déterminer les impacts de la sécheresse notamment pour certaines cultures comme la pomme de terre, les betteraves ou le maïs.

Le CRC-W explique donc qu'il continue à suivre de près la situation et, "sauf évolution défavorable", a fixé la date de la prochaine réunion de la cellule « sécheresse » au 21 août.

© Institut royal de météorologie.