Cinquante-trois organisations ont déjà rejoint l'Alliance, s'engageant ainsi à aligner leurs activités sur les objectifs de l'Accord de Paris, à savoir limiter la hausse de la température mondiale en dessous de 2°C et poursuivre les efforts pour la limiter à 1,5°C. La Belgian Alliance for Climate Action est une plateforme destinée aux organisations belges qui souhaitent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, augmenter leurs ambitions climatiques et se baser sur les Science Based Targets (SBT, Objectifs fondés sur la science) pour atteindre leurs objectifs climat, expliquent The Shift et WWF Belgique.

Toutes les organisations, quelle que soit leur taille ou leur secteur d'activité peuvent rejoindre l'Alliance. Celle-ci rassemble tant des organisations qui ont déjà défini des Science Based Targets et sont prêtes à partager leur expérience, que des organisations désireuses de se fixer des objectifs climatiques et à la recherche de conseils et d'inspiration, ajoutent les deux instigateurs du projet.

"Au travers de la Belgian Alliance for Climate Action, nous souhaitons encourager les organisations à fixer des objectifs climatiques ambitieux", souligne la directrice de The Shift, Marie Delvaulx. "En tant que réseau belge de développement durable nous accueillons une grande diversité d'experts. Nous sommes convaincus que le partenariat et les échanges entre organisations sont la clé du succès dans la réalisation de ces objectifs climatiques."

Selon le directeur général WWF Belgique, Antoine Lebrun, "de nombreuses organisations veulent prendre leurs responsabilités et s'inscrire dans un avenir durable". Parmi les 53 organisations membres de la Belgian Alliance for Climate Action, se trouvent notamment Alpro, Belfius, Bpost, Carrefour, Danone, Ikea, l'université KU Leuven ou encore Triodos. L'Alliance a d'ailleurs été lancée sur le site de production Danone de Rotselaar.

Les membres signataires de la Belgian Alliance for Climate Action s'engagent à initier le processus de SBT endéans l'année de leur adhésion. Une fois cette étape franchie, ils disposent de deux années pour faire valider leurs objectifs, précisent WWF Belgique et The Shift.

Par ailleurs, la reine Mathilde, ambassadrice des Objectifs de développement durable des Nations-Unies était présente sur le site Danone durant la matinée pour discuter de la façon dont les capitaines de la société belge peuvent intégrer les objectifs de développement durable dans leur business models. "Nous ne devons pas laisser la crise du Covid-19 nous détourner des objectifs à long terme que nous nous sommes fixés", a-t-elle déclaré. "Nous devons reconstruire d'une manière durable."

Danone s'est fixé 9 objectifs en ligne avec les Objectifs de développement durable des Nations Unies afin de mener à bien son cadre d'action "One Planet. One Health". L'entreprise souhaite entre autres que toutes ses filiales à travers le monde obtiennent la certification B Corp, atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, produire des emballages 100% circulaires d'ici 2025 et développer son offre de produits végétaux. Pour la période 2020-2022, l'entreprise a développé un plan mondial d'investissement accéléré d'environ 2 milliards d'euros, dédié à ses différentes marques, au climat, à l'agriculture, aux emballages et à la digitalisation, indique-t-elle dans un communiqué.

Belfius, de son côté et en tant que membre signataire initial de la Belgian Alliance for Climate Action, s'est engagée à formuler des objectifs de réduction des émissions de CO2 pour ses activités principales en utilisant la méthodologie Science Based Targets. Cette adhésion à l'Alliance s'inscrit pleinement dans la stratégie 2025 de Belfius et en particulier dans ses objectifs de neutralité carbone, affirme lundi la société de service de banque et d'assurances dans un communiqué. Et d'ajouter qu'elle a obtenu au début de cette année, le label CO2 Neutral pour ses activités internes au siège central et collabore avec l'expert en climat CO2logic pour compenser ses émissions résiduelles via des projets climatiques certifiés reconnus par le Gold Standard, le Verified Carbon Standard, Plan Vivo ou encore par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.