Depuis que la National Geographic Society existe, elle n'a jamais reconnu que quatre océans sur la Terre: l'Atlantique, le Pacifique, l'océan Indien et l'océan Arctique. Cependant, cet organisme qui depuis 1915 cartographie le ciel, la Terre et les mers, vient d'annoncer la reconnaissance d'un cinquième océan sur le globe. Il s'agit de l'océan Austral, une étendue de mer qui entoure l'Antarctique, jusqu'au 60e parallèle sud, explique le National Geographic dans un article paru mardi, journée mondiale de l'océan.

"L'océan Austral est reconnu depuis longtemps par les scientifiques, mais comme il n'y a jamais eu d'accord international, nous ne l'avons jamais reconnu officiellement", a déclaré Alex Tait, géographe à la National Geographic Society. En effet, les membres de cette organisation mondiale se sont longuement posé la question de savoir si l'océan Austral méritait un nom à part, s'il possédait assez de caractéristiques particulières ou s'il était simplement "des extensions froides et méridionales des océans Pacifique, Atlantique et Indien".


Mais le fait que cette étendue d'eau soit bien différente des quatre autres océans les a poussé à le reconnaître en tant qu'océan à part entière. Elle est effectivement la seule à toucher trois autres océans, et d'après les scientifiques qui y sont allés, l'air y est plus froid et les glaciers plus bleus. De plus, l'océan Austral est le seul qui entoure un continent - l'Antarctique - et qui n'est pas entouré par des continents, comme le sont les quatre autres. Il est en réalité seulement limité par les courants qui l'entourent.

Il est vrai qu'aux États-Unis notamment, la dénomination d'océan Austral est utilisée par certains organisations depuis de nombreuses années, mais avec la reconnaissance officielle de la National Geographic Society, ce nom devrait maintenant être utilisé plus internationalement. La reconnaissance de cet océan permettra également d'attirer l'attention sur la vie marine riche qu'il abrite, et ainsi sensibiliser à l'importance de sa conservation.