Depuis ce dimanche matin, la neige a fait son retour en Belgique mais c’est surtout le thermomètre qui intéresse la plupart des Belges. Car, si nous nous étions un petit peu habitués à (re)voir des flocons en ce début d’année, il n’avait plus fait aussi froid sur l’ensemble du pays depuis près de 10 ans, en février 2012.

C’est d’ailleurs à cette époque qu’on a connu la dernière véritable vague de froid en Belgique, du 30 janvier au 12 février. " Pendant cette période, tout le pays a été, plus ou moins fortement, frappé par le froid. Ainsi, pendant cinq jours, les maxima de toutes les stations du pays ne dépasseront pas la barre des 0 °C. Pendant douze jours, les minima resteront sous les -5 °C dans toutes les stations, et même sous les -10 °C pendant deux jours ", rappelle l’IRM dans sa liste des phénomènes météorologiques remarquables.

Une vague de froid a d’ailleurs une définition bien précise. " Une vague de froid se caractérise par trois nuits où la température descend à -10 degrés au moins à la station de référence d’Uccle dans une période de cinq jours où le thermomètre ne remonte pas au-dessus de zéro, même en journée, décrit Pascal Mormal, météorologue à l’IRM. Dans les jours à venir, il y a une possibilité qu’on puisse réunir tous les éléments nécessaires à une vague de froid. Ce qui est certain, c’est que les températures vont rester très basses jusqu’à la fin de la semaine et même peut-être encore la semaine prochaine. Là où il y a encore une incertitude, c’est en ce qui concerne la barre des -10 degrés. On pourrait franchir ce palier à Uccle dans le courant de la semaine, mais il faudra encore voir si cela arrive trois fois. "

Définition respectée ou pas, il va donc faire très froid en Belgique pour quelques jours, avec des pics à -15 degrés à certains endroits du pays. " La dernière période froide que nous avions connue en Belgique date de février 2018, et nous serons largement au-dessus des seuils d’il y a trois ans, affirme-t-il. Nous avions également connu une nuit à -10 degrés à Uccle en 2013, mais il s’agissait d’un phénomène isolé. "

Et dans une période de l’Histoire où on parle de réchauffement climatique, il va sans dire qu’un thermomètre qui tombe aussi bas devient de plus en plus rare.

Depuis 1991, on en dénombre ainsi quatre, en 1991, 1997, 2009 et 2012. Et quand on recule encore un peu plus dans le temps, on se rend compte que ces vagues de froid sont de plus en plus rares puisque, entre 1954 et 1991, on en a compté onze, parfois plusieurs sur le même hiver.

En ce qui concerne la neige, il faudra se contenter des quelques centimètres qui sont tombés ce dimanche et ce lundi soir.

" On annonce un temps plutôt sec et ensoleillé durant la semaine ", conclut Pascal Mormal.