Une récente étude de la mutualité Solidaris sur les 18-30 ans en Belgique confirme chez les jeunes l'énorme augmentation de la conscience des problèmes environnementaux. En 2014, ils étaient 44,8% à déclarer que l'environnement les préoccupait vraiment beaucoup, ils sont 62,1% aujourd'hui (+17,3pts). En plus de cette prise de conscience écologique massive des jeunes, ceux-ci veulent aussi s'engager et agir dans ce domaine. Davantage les femmes (avec 57%) que les hommes (49%) disent vouloir devenir acteur dans la lutte contre le changement climatique.

Pendant ce temps, les Nations-Unies viennent de lancer une mise en garde plus claire que jamais: si le monde remet encore à plus tard les actions immédiates et radicales nécessaires pour réduire les émissions de CO2, la catastrophe climatique ne pourra plus être évitée.

Vous avez moins de 25 ans et cette crise climatique vous angoisse ? Si vous éprouvez ce qu'on appelle maintenant de "l'éco-anxiété", nous aimerions recueillir votre témoignage, via le formulaire ci-dessous. Il nous sera précieux pour un prochain dossier à publier dans La Libre.