Syd Kitson,ex-joueur de football américain, semble avoir la fibre écologiste : il a décidé d'injecter des fonds pour la construction de la première cité verte américaine, fonctionnant uniquement grâce à l'énergie solaire.

Babcock Ranch sera donc la première cité verte du pays, une ville capable d'accueillir jusqu'à 50.000 personnes. Cette dernière est située à 20km au nord du Southwest Florida International Airport. L'instigateur du projet annonce que les premiers habitants devraient pouvoir s'installer début 2017, même si les maisons ne sont pas encore toutes achevées.

Syd Kitson a joué pour la NFL (la Ligue de football américain) pendant 5 saisons pour ensuite devenir promoteur immobilier. Grâce à l'argent amassé durant sa carrière sportive, le projet a pu voir le jour. « On est en train de créer une nouvelle ville » précise-t-il. « Notre mission est de prouver que croissance raisonnable et protection de l’environnement peuvent aller de pair ».

Babcock Ranch présente tout le confort moderne tout en étant écologique sur de nombreux aspects. Un établissement scolaire public, un quartier avec boutiques et restaurants, des chemins de randonnée et des lacs pour s’adonner aux sports nautiques ... rien n'a été oublié. Les habitants pourront également commander une voiture par smartphone, eco-friendly et roulant sans chauffeur!


Les maisons et appartements peuvent accueillir n'importe quelle tranche d'âge, et les prix couvrent des budgets assez larges : de 200.000 à 800.000 dollars. D'ici 2017, la première phase de construction devrait aboutir, avec 1100 logements bâtis. Pour être certifiée respectueuse des critères de développement durable par la Coalition pour la construction verte de Floride, la ville devra être équipée des dernières innovations technologiques au niveau environnemental.

Des bâtons dans les roues

Les obstacles étaient de mise, à commencer par la crise financière de 2007, survenue juste après l'achat des terrains et qui a eu pour conséquence de laisser les travaux de construction au point mort. Un autre élément est que les habitants pensaient que le projet allait porter atteinte à l'environnement et que leur mode vie rural serait aussi impacté. Il y a eu des tentatives pour bloquer la vente du terrain par ses propriétaires qui l'occupent depuis 1914, les Babcock.


Pour éteindre le feu, Syd Kitson a racheté les 370km² de terrain détenus par la famille Babcock avant d'en revendre une grande partie (295km²) à l'Etat de Floride pour créer une réserve naturelle. Kitson a versé environ 700 millions de dollars à la famille Babcock, puis a récupéré quelque 350 millions avec la vente des terrains à l’Etat. C'est ce qu'a indiqué sa porte-parole à l’AFP.

Et la lumière fut

Produire de l'énergie solaire à bas prix est un challenge, et les réticences n'ont pas tardé à faire surface. « Une ville alimentée en électricité par le Soleil? Ca ne s’était jamais fait auparavant ». C'est ce qu'a relevé Eric Silagy, PDG de la compagnie d’électricité Florida Power and Light (FPL). M. Silagy avait prévenu Syd du coût élévé de l'énergie solaire : suite à quoi l'ancien joueur de NFL a répondu « ‘OK. On va tout simplement vous donner le terrain'». Eric Silagy s'est dit surpris de sa réponse. 179 hectares ont été donné à FPL pour la construction d'une ferme solaire.


L’énergie produite par l’installation solaire n’alimentera pas directement le nouvel éco-village mais sera injectée dans le réseau de FPL. La ferme solaire de 75 mégawatts devrait produire assez d'énergie pour alimenter environ 21.000 foyers, soit environ le même nombre prévu à terme à Babcock Ranch, a précisé un porte-parole de FPL. Grâce à ce projet, la capacité solaire devrait tripler.

M. Silagy termine en décrivant Syd Kiston ainsi : « Il nous a poussés à être meilleurs, à être créatifs, pour faire les choses différemment. C’est un homme qui n’accepte pas qu’on lui dise non ».