La crise sanitaire du Covid 19 a changé nos vies. Elle a mis en lumière nombre de dysfonctionnements au niveau de notre modèle économique, alimentaire, éducatif, démocratique... Le confinement a quant à lui bousculé nos habitudes, tant d’un point de vue individuel que collectif. Beaucoup de certitudes ont volé en éclat… », entame Geraldine Dohet. Le constat fait par la coordinatrice du festival néo-louvaniste Maintenant! est peu réjouissant. Cependant, elle estime que « nombreux sont ceux qui rêvent d’un autre monde ».

C’est justement pour repenser celui-ci que se tiendra, du 30 septembre en soirée au 3 octobre, la troisième édition du festival Maintenant!, porté par un collectif de citoyens et citoyennes de Louvain-la-Neuve et ses alentours. Certes, la programmation a été allégée et se concentrera uniquement sur la Grand Place de la ville piétonne. Mais les organisateurs ont tenu à le maintenir, comme un symbole de résilience, à l’instar de ce qu’ils souhaitent pour la société de demain. « Ou plutôt, pour le monde d’aujourd’hui », corrige Geraldine Dohet. « Il est plus urgent que jamais de prendre le temps de réfléchir à la direction que nous voulons donner à nos vies et au monde », motive-t-elle.

Se projeter dans un nouvel imaginaire

Les festivaliers seront d’abord invités à imaginer. Ensuite, à expérimenter d’autres manières d’être et de faire et « créer collectivement une société qui peut s’adapter aux différents chocs écologiques, sociaux et économiques qui s’annoncent ».

S’inscrivant dans le mouvement de la transition créé par Rob Hopkins, le festival entent participer au fondement de « nouveaux récits et imaginaires afin d’entrevoir de manière collective un avenir enthousiasmant et respectueux de la planète, et de s’y projeter ». Ces trois journées et soirées, considérées comme « un temps d’arrêt collectif », devraient dès lors permettre « d’inspirer les citoyens, partager et échanger autour d’initiatives déjà existantes, et inviter à passer à l’action », complète Géraldine Dohet.

Se tenant exclusivement à l’extérieur par souci sanitaire, rencontres, débats, conférences, témoignages, ateliers, balades, forum, pièce de théâtre, animations musicales et ateliers à destination des enfants rythmeront le festival. Si la majorité des activités sont gratuites, quelques-unes sont payantes et nécessitent une réservation préalable (voir le lien vers la programmation complète ci-dessous).

Hope ne perd pas espoir

Dans le domaine de la mise en valeur des initiatives durables, le salon HOPE, déjà reporté une première fois pour cause de confinement et qui devait déposer ses valises le week-end des 5 et 6 septembre sur le site de Tour&Taxis, devrait finalement se tenir au printemps prochain. Son édition namuroise est cependant maintenue à ce jour. Les organisateurs espèrent pouvoir recevoir les visiteurs les 24 et 25 octobre prochains à l’Arsenal... pour autant que les mesures soient assouplies d’ici là.

Pour la programmation complète du festival Maintenant ! : www.festivalmaintenant.be