Depuis quelques jours, Jill Boon va de porte en porte, à vélo ou en voiture, pour récolter des denrées non périssables auprès des familles de hockeyeurs bruxellois. « 40 colis ont déjà été récoltés depuis vendredi… et ça continue ! », se réjouit l’ancienne internationale belge. Avec ses colocataires, elle tente de mobiliser le monde du hockey belge autour d’une initiative solidaire au bénéfice des plus précarisés. Pâtes, riz, biscuits, conserves… « il n’y a pas de petit dons », commente l’initiatrice de « Hockey Solidaire».

Les aliments sont ensuite distribués par l'Open Free go de Uccle aux personnes âgées isolées ainsi que par l’ASBL Confinement, qui livre des colis dans les communes du nord de la capitale. « Nous continuerons jusqu’à la fin de l’été car la demande se poursuivra encore certainement pendant plusieurs mois », explique Jill Boon. D'avantage de partenariats pourraient être noués pour toucher d'autres publics.

Au-delà de ce projet ponctuel, qui s’inscrit dans la crise du Covid, l’objectif est « d’engager à plus long terme les hockeyeurs dans un concept de solidarité. » 

Les joueurs et joueuses des équipes nationales avaient montré la voie en se joignant à l'initiative Covid-Solidarity : nombre d'entre eux s'y sont engagés comme bénévoles.