Réuni mercredi, le jury des Prix de l’économie sociale a désigné les cinq lauréats de l’édition 2019.

Ces prix d’un montant de 2500 euros récompensent des entreprises et des associations wallonnes et bruxelloises qui développent des modèles économiques durables et solidaires, plaçant l’humain et l’environnement au centre de leurs préoccupations. Les choix ont été réalisés en se référant à une série de critères comme l’existence ou les perspectives d’emplois rémunérés, l’objectif explicite de service à la communauté ou encore la mise en œuvre d’un processus de décision participatif et non basé sur la propriété du capital.

Dans la catégorie “junior”, qui récompense les entreprises lancées il y a moins de trois ans, c’est la coopérative RCOOP qui remporte le prix pour la Région bruxelloise. Le jury a apprécié l’originalité de ce projet qui aide des femmes du quartier de Matongé à régulariser leurs activités dans la coiffure ou les soins esthétiques exercées au noir. RCOOP permet de redonner de autonomie et estime de soi à des personnes très souvent exploitées.

En Wallonie, le choix s’est porté sur la coopérative des Jardins d’Arthey. Installée à Rhisnes sur un domaine de 80 ha, celle-ci propose une sorte de pépinière d’entreprises de la transition en zone rurale, en permettant à des producteurs et des entrepreneurs de pérenniser leur activité en mutualisant une série de services. Elle a notamment permis l’installation d’une bergerie-fromagerie et d’une boulangerie ou encore le lancement du Festival des plantes comestibles.

Le dynamisme salué

Dans la catégorie “senior”, le travail réalisé en région namuroise par la Coopérative Paysans-Artisans est unanimement salué pour le dynamisme et la stratégie de développement de ses membres, ainsi que sa capacité à servir de modèle à d’autres initiatives similaires.

À Bruxelles, c’est également son dynamisme mais aussi sa capacité à évoluer qui vaut à l’Atelier Groot Eiland d’être primé. Créée il y a 33 ans, cette organisation a multiplié les activités pour former des chômeurs de longue durée défavorisés et peu scolarisés de la Région-Capitale en intégrant de plus en plus les dimensions sociales, écologiques et économiques dans ses formations de menuiserie ou de restauration.

Le prix de la catégorie “Coentreprendre” est attribué au supermarché Vervîcoop. Géré par ses 400 membres-coopérateurs, ce magasin verviétois propose des produits alimentaires locaux et durables à des prix accessibles pour l’acheteur et rémunérateurs pour les producteurs.

Enfin, le mémoire réalisé par Maxime Mathieu (ULB-Solvay) sur “La durabilité du modèle d’autogestion au sein des occupations temporaires” se voit octroyer le prix de la recherche, le jury saluant la qualité de ce travail.

Partenaire de cette édition 2019, la rubrique Inspire de La Libre, reviendra plus en détail sur certains de ces projets au cours de prochains mois.