Le confinement et la clôture des magasins ont poussé de nombreux Belges à effectuer leurs achats en ligne. À côté d'Amazon et Alibaba, de nouveaux acteurs font leur apparition. Aux antipodes de ce que les géants de la vente en ligne prônent, ces boutiques en ligne vantent un retour aux produits locaux, durables et à haute valeur ajoutée.

C’est le cas, depuis quelques jours, de handymade.be. Le site, lancé par le secteur des entreprises de travail adapté (conjointement par les trois coupoles régionales d'employeurs), commercialise exclusivement les produits fabriqués par ses travailleurs. Car "les entreprises de travail adapté ont depuis longtemps cessé de se limiter aux activités de sous-traitance historiques telles que le conditionnement", rappelle Stéphane Emmanuelidis, Président de la Fédération wallonne des Entreprises de Travail adapté (Eweta). Au-delà de la sous-traitance pour des "entreprises classiques", qui concerne "une entreprise sur deux, précise Benoit Ceysens, Président de la Fédération bruxelloise des Entreprises de Travail adapté (Febrap), de nombreuses entreprises de travail adapté fabriquent également leurs propres produits".

Des poulaillers en bois, des coussins en noyaux de cerises, des lingettes démaquillantes écologiques et autres produits zéro déchet, ils s’intègrent d’ailleurs bien souvent dans l’économie circulaire et proposent un modèle de production et de consommation durable tout en œuvrant en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap. Le site propose ainsi des accessoires "upcyclés", des produits cosmétiques, du mobilier en bois ainsi que les très actuels masques de protection, dont ceux adaptés aux personnes sourdes ou malentendantes dont nous faisions écho précédemment.

Un supplément d’âme

"Ce sont toutes des créations originales avec un petit supplément d’âme", ajoute Benoit Ceysens. Cette offre pourrait rencontrer une demande croissante des consommateurs belges pour des "produits locaux à valeur ajoutée sociale", analyse Benjamin Beeckmans, professeur d’entrepreneuriat à la Solvay Business School.

Par ailleurs, "les entreprises de travail adapté sont aujourd'hui confrontées à de nombreux défis : une grande partie de leur artisanat traditionnel se déplace vers des pays à bas salaires et le travail disponible devient plus complexe" poursuit Benjamin Beeckmans. En ce sens, "la boutique en ligne handymade.be peut y répondre en créant un canal de vente supplémentaire pour leurs propres productions". C’est en effet l’objectif poursuivi par le secteur, comme le confirme Benoit Ceysens : "C'est un canal de vente supplémentaire" permettant "d’augmenter les opportunités d'emploi de nos travailleurs".

En Belgique, on compte quelque 120 entreprises de travail adapté actives dans des secteurs variés : de la métallurgie au textile en passant par le secteur pharmaceutique, le mailing et la restauration. Ensemble, elles mettent à l’emploi plus de 25 000 travailleurs extra "ordinaires" en situation de handicap physique, mental, sensoriel ou social.