La collaboration entre Recupel, HERW! N et RESSOURCES, les organisations faîtières du secteur de la réutilisation en Flandre, Wallonie et Bruxelles, ont permis de proposer 2.219 tonnes d'appareils électroniques et électriques sur le marché de l'occasion par le biais des centres de réutilisation en 2019. C'est une hausse de 6,2 % par rapport à 2018, rapporte vendredi Recupel. Au total, 361.329 appareils ont ainsi eu une nouvelle vie.

Une étude de Recupel révèle de plus que les consommateurs choisissent plus qu'avant pour l'option "deuxième vie" (c'est-à-dire donner, vendre ou apporter à une entreprise sociale et circulaire au lieu de se rendre par exemple au parc de recyclage) au moment de se débarrasser de leurs appareils. En 2017, 28% des participants à l'enquête qui voulaient se débarrasser d'un appareil avaient choisi l'option "deuxième vie". En 2019, leur part atteignait 30%.

La même enquête révèle qu'en 2019, les ménages belges possédaient encore quelque 42 millions d'appareils inutilisés en état de fonctionnement. Un manque à gagner pour le secteur de la récup, de l'upcycling et... pour les citoyens eux-mêmes.

L'on sait combien nos déchets, quels qu'ils soient, pèsent dans la balance climatique. A cet égard, nous atteindrons, ce samedi 22 août, le "Jour du Dépassement", soit la date symbolique lors de laquelle nous aurons épuisé toutes les ressources naturelles que peut produire la Terre en douze mois. Si le Jour du Dépassement connait un recul de trois semaine par rapport à l'année dernière, et ce en raison des mesures prises lors de la pandémie de Covid, analyse le WWF-Belgique, nous consommons toujours l'équivalent de 1,6 Terre.