Les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), soit la réduction de moitié du nombre de personnes n'ayant pas accès à l'eau potable, a déjà été atteint en 2010, bien avant l'échéance de 2015, selon un rapport publié mardi par l'UNICEF et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Entre 1990 et 2010, le nombre de personnes ayant accès à de meilleures sources d'eau potable, a ainsi augmenté de plus de deux milliards. Selon le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "un grand progrès a été réalisé pour la population mondiale (...) l'action réussie menée pour généraliser l'accès à l'eau potable donne raison à tous ceux qui considèrent les OMD non comme un rêve mais comme un outil vital visant à améliorer les conditions de vie de millions de personnes parmi les plus pauvres".

Selon ce rapport, publié par le Programme commun OMS/UNICEF de surveillance de l'eau et de l'assainissement, à la fin de l'année 2010, 89% de la population mondiale, soit 6,1 milliards de personnes, avaient accès à des sources améliorées d'eau potable. L'objectif était de 88%.

D'après les estimations du rapport, en 2015, 92% de la population mondiale aura accès à de l'eau potable améliorée. "Il s'agit d'une bonne nouvelle en particulier pour les enfants", a déclaré le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake, "tous les jours, plus de 3.000 enfants meurent de maladies diarrhéiques". Selon M. Lake, au moins 11% de la population mondiale -soit 783 millions de personnes- n'ont toujours pas accès à de l'eau potable, et des milliards demeurent privées d'installations sanitaires.

Concernant l'assainissement, la cible des OMD, soit 75% des familles équipése, ne devrait en revanche pas être atteinte en 2015. Seuls 63% des habitants de la planète ont aujourd'hui accès à des services d'assainissement corrects.

Actuellement, 2,5 milliards de personnes manquent encore de services d'assainissement améliorés.

L'accès à l'eau est très inégal dans le monde. Seuls 61% des habitants de l'Afrique subsaharienne ont accès à des sources d'eau améliorées, contre 90% en Amérique latine et dans les Caraïbes, en Afrique du Nord et dans une grande partie de l'Asie.

Plus de 40% des habitants de la planète n'ayant pas accès à l'eau potable vivent en Afrique subsaharienne.

Dans les régions rurales des pays les plus pauvres de la planète, 97% de la population n'a pas accès à un approvisionnement en eau par canalisation et 14% de la population boit de l'eau de surface, qui provient des rivières, étangs ou lacs.

Réagissant à la publication de ce rapport, l'ONG britannique WaterAid s'est félicitée de voir l'objectif de l'accès à l'eau potable avant terme. "Il est possible de vivre dans un monde où chacun a accès à l'eau potable, et cela pourrait arriver d'ici la prochaine génération", a indiqué Barbara Frost, directrice de WaterAid.

L'association a encore regretté que l'objectif de sanitaires pour 75% de la population mondiale ne pourra pas être atteint avant 2026, au lieu de 2015. Actuellement, 37% de la population mondiale vit sans sanitaire correct, a-t-elle indiqué.