La Chambre devrait se prononcer en séance plénière le 21 mars sur la proposition de loi spéciale Climat. Le Sénat devrait l'imiter le lendemain. Tel est l'accord intervenu entre les différents groupes politiques en commission de la Santé de la Chambre. Si le calendrier a été établi, il n'y a pas toujours pas d'accord politique sur ce texte qui requièrt une majorité spéciale, c'est-à-dire la majorité des deux tiers et la majorité dans chaque groupe linguistique. Or, dans le groupe néerlandophone, seul le sp.a et Groen soutiennent jusqu'à présent la proposition.

Cette loi a été rédigée par plusieurs universitaires et traduite dans une proposition cosignée par les écologistes, les socialistes, le MR et le cdH. Elle trace un cadre insitutionnel pour mener la politique climatique de la Belgique, éclatée entre le pouvoir fédéral et les Régions, et fixe plusieurs objectifs à atteindre.