Des infirmières témoignent : "Confrontées au coronavirus, on sacrifie notre vie de famille pour éviter de contaminer nos proches"

Tiffany et Annick sont infirmières dans une maison de repos dans le Brabant Wallon. Elles racontent leur quotidien au travail où, depuis le début de la crise du coronavirus, elles ont tenté de tirer la sonnette d’alarme en demandant plus de moyens et des mesures claires dès le début de la crise sanitaire. Elles n’en veulent pas à la direction de la maison de repos, “un endroit génial” mais dénoncent un manque de matériel et des communications pas toujours claires, “ce qui entraîne un risque pour nous, nos proches mais aussi pour les résident dont nous avons la charge au quotidien”. Entretien.

Des infirmières témoignent : "Confrontées au coronavirus, on sacrifie notre vie de famille pour éviter de contaminer nos proches"
©Shutterstock

Tiffany et Annick sont infirmières dans une maison de repos dans le Brabant Wallon. Elles racontent leur quotidien au travail où, depuis le début de la crise du coronavirus, elles ont tenté de tirer la sonnette d’alarme en demandant davantage de moyens et des mesures claires dès le début de la crise sanitaire.

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet