Le quotidien des aumôniers est lui aussi bouleversé: "Nous n’allons que là où les soignants nous disent d’aller"

Le quotidien des aumôniers est lui aussi bouleversé: "Nous n’allons que là où les soignants nous disent d’aller"
©dr

Comme tous les hôpitaux, les Cliniques universitaires Saint-Luc (Bruxelles) sont désormais sur le pont vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour prendre en charge les patients infectés par le coronavirus. Les unités ferment les unes après les autres pour

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet