Coronavirus: le confinement dans le noir des personnes malvoyantes

Cette période risque de renforcer l’isolement des personnes malvoyantes. J e ne m’en sors pas trop mal", estime Anne Dautrebande, en évoquant cette période de confinement. Aveugle depuis de nombreuses années, elle nous explique qu’elle est " déjà habituée à être limitée dans ses déplacements". "Je suis quelqu’un de solitaire également. Je suis débrouillarde, autonome et organisée. Heureusement, j’avais déjà fait des courses importantes avant le confinement. Je suis occupée. Je n’ai pas le temps de m’embêter."

Coronavirus: le confinement dans le noir des personnes malvoyantes

Cette période risque de renforcer l’isolement des personnes malvoyantes.

Je ne m’en sors pas trop mal", estime Anne Dautrebande, en évoquant cette période de confinement. Aveugle depuis de nombreuses années, elle nous explique qu’elle est "déjà habituée

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité