Pourquoi 30 % des personnes infectées obtiennent des résultats faussement négatifs au test ?

Les tests actuels de dépistage du coronavirus présentent des biais potentiels.

Pourquoi 30 % des personnes infectées obtiennent des résultats faussement négatifs au test ?
©Belga

Les tests actuels de dépistage du coronavirus présentent des biais potentiels. 

Celui qui est testé positif est certes infecté, mais pour trente personnes infectées sur cent, le test donne un faux résultat négatif, affirmait il y a quelques jours Patrik Vankrunkelsven, chargé de cours au Centre universitaire de la médecine générale de la KULeuven, sur le site web du Centre belge pour l’Evidence-Based Medicine (CEBAM). "Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un test peut être faussement

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet