Quand la communication va plus vite que la logistique dans les hôpitaux: "Cette situation engendre beaucoup de stress"

Alain Bauler, chef de service de la pneumologie sur les trois sites des hôpitaux Iris Sud à Bruxelles et également président du conseil médical, s'inquiète du retard pris par la livraison des tests.

Quand la communication va plus vite que la logistique dans les hôpitaux: "Cette situation engendre beaucoup de stress"
©GUILLAUME JC
Alain Bauler, chef de service de la pneumologie sur les trois sites des hôpitaux Iris Sud à Bruxelles et...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité