Pollution atmosphérique: de l’effet Covid à l’effet rebond

Le recours à la voiture depuis la fin du confinement augmente la pollution de l’air.

Pollution atmosphérique: de l’effet Covid à l’effet rebond
© Jean-Luc Flémal
La réduction de la pollution atmosphérique observée dans la plupart des villes européennes depuis le début de la pandémie risque d’être effacée par le recours accru à la voiture...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité