Que faire si vous avez perdu l’odorat et/ou le goût? Le CHU Liège propose un guide de rééducation olfactive

Que faire si vous avez perdu l’odorat et/ou le goût? Le CHU Liège propose un guide de rééducation olfactive
©REPORTERS

C'est à présent bien admis: la perte de l'odorat (anosmie) et/ou du goût (ageusie) sont des symptômes reconnus du Covid-19. Et, plus largement, d'autres affections virales d'ailleurs. Confronté au questionnement d'un grand nombre de patients affectés par ces symptômes, le CHU Liège vient de sortir un mode d'emploi de rééducation olfactive pour récupérer au mieux et au plus vite ce "précieux allié", celui qui est le plus fragile de nos cinq sens, l'odorat.

Parmi les nombreux virus qui peuvent passer à l’attaque, "le coronavirus est capable d’entrer dans notre bulbe olfactif, et d’affecter les cellules nourricières des neurones olfactifs", explique-t-on dans ce guide à l'usage des patients .

Si, entre 15 jours et deux mois, la perte persiste, voici quelques outils d'entraînement qui pourraient s'avérer bien utiles.

  • Etape 1: choisir 4 odeurs simples (éviter les mélanges), dans sa cuisine ou à l'aide d'huiles essentielles diluées à 2% (20 gouttes = 1mL à diluer dans 50 mL). Exemples : citron/citronnelle, rose, clou de girofle, eucalyptus, basilic, café, chocolat, orange, menthe poivrée...

  • Etape 2: s'entraîner à bien respirer par le nez, calmement, lentement, 20 secondes par odeur. Et cela, tous les jours, dans un endroit calme, loin d’autres odeurs. A l'abri de nuisances sonores (télévision, téléphone,…), les yeux fermés. 

  • Etape 3: Patienter et savoir que la rééducation dure 3 à 4 mois. Rester positif/ve. Profiter de son entraînement olfactif comme d’une chance, d’un chemin, d’un jeu, et non une contrainte. Se concentrer sur sa respiration. Si de mauvaises odeurs, des distorsions surviennent, ne pas se décourager. C'est bon signe, assure-t-on dans ce guide : c'est que les neurones olfactifs travaillent. Leur laisser le temps. La récupération est en route.

  • Etape 4 : après 3 mois, (re)voir son médecin et/ ou son ORL pour faire le point.

D'autres précieux conseils sont également donnés.

De sécurité:

- vérifier la fonction et les piles de ses détecteurs de fumée;

- faire entretenir sa chaudière;

- en cas d'utilisation du gaz, penser à installer un détecteur de gaz;

- vérifier les dates de péremption des aliments;

- noter la date d’ouverture sur les boîtes de lait et autres conserves;

- manger à heure fixe, car la faim se fait moins ressentir et se peser en cas de doute;

- dresser une liste de courses, car une fois au magasin, on n'a goût à rien;

- préférer une alimentation saine, riche en vitamines (fruits et légumes), et oméga-3.

A savoir sur la perte d'odorat et de goût

La perte d’odorat et de goût n’est pas apparue avec le nouveau coronavirus. Des millions de gens ont souffert et souffrent encore de la perte de ce sens très fragile.

La brochure du CHU Liège : www.chuliege.be/odoratgout

Des communautés, des applications pour smartphone existent (par exemple https://www.fifthsense.org.uk/ ou https://www.anosmie.org).

Sur le même sujet