La Chine et l'OMS auraient pu agir plus vite sur l'épidémie: le virus a bénéficié d'une "épidémie en grande partie cachée"

Une conclusion d'experts indépendants mandatés par l'OMS.

La Chine et l'OMS auraient pu agir plus vite sur l'épidémie: le virus a bénéficié d'une "épidémie en grande partie cachée"
©AP
AFP

L'OMS et L'OMS et Pékin auraient pu agir plus vite au début de l'épidémie de Covid-19, ont conclu les experts indépendants chargés d'évaluer la riposte mondiale, pour qui la propagation du virus a bénéficié d'une "épidémie en grande partie cachée".

Dans son second rapport qui doit être présenté mardi lors d'une réunion à l'Organisation mondiale de la santé, ce panel d'experts souligne qu'"en se référant à la chronologie initiale de la première phase de l'épidémie, on constate qu'il aurait été possible d'agir plus vite sur la base des premiers signes". auraient pu agir plus vite au début de l'épidémie de Covid-19, ont conclu les experts indépendants chargés d'évaluer la riposte mondiale, pour qui la propagation du virus a bénéficié d'une "épidémie en grande partie cachée".

Dans son second rapport qui doit être présenté mardi lors d'une réunion à l'Organisation mondiale de la santé, ce panel d'experts souligne qu'"en se référant à la chronologie initiale de la première phase de l'épidémie, on constate qu'il aurait été possible d'agir plus vite sur la base des premiers signes".