Les femmes, elles aussi, peuvent souffrir d’hémophilie

Les troubles de la coagulation sanguine ne sont pas seulement l’affaire des hommes. Certaines femmes également sont porteuses symptomatiques. La Journée mondiale des droits des femme est l’occasion d’attirer l’attention sur cette réalité méconnue.

Les femmes, elles aussi, peuvent souffrir d’hémophilie
Petite, j’avais quelques bleus, un peu plus souvent que ma sœur jumelle, mais rien d’alarmant même si, à l’école, les professeurs m’interrogeaient sur l’ambiance à la maison…", nous confie Aurélie, une resplendissante jeune femme à l’orée de ses 27 ans. "Pas de saignement du nez spontané. Cela dit, quand je me coupais, je saignais bien, enchaîne-t-elle. Mais une fois que j’ai été réglée,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité