Coronavirus dans le monde: nouveau triste record de contaminations et de décès en Inde, les cas de Covid-19 de nouveau en baisse aux Etats-Unis

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Belga/AFP

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 3.100.659 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à 10h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays qui compte le plus grand nombre de morts avec 572.194 décès, suivis par le Brésil (390.797), le Mexique (214.853), l'Inde (192.311) et le Royaume-Uni (127.417).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Hongrie est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, suivi par la République tchèque.

Sanofi va produire jusqu'à 200 millions de doses du vaccin Moderna aux Etats-Unis

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques.

Le laboratoire français Sanofi va produire aux Etats-Unis jusqu'à 200 millions de doses du vaccin contre le Covid-19 de la biotech américaine Moderna, "pour satisfaire à la demande mondiale", a-t-il indiqué lundi dans un communiqué.

Sanofi mettra les infrastructures de son site de Ridgefield, dans le New Jersey, au service de Moderna pour "les opérations de remplissage et finition de jusqu'à 200 millions de doses de son vaccin Covid-19", à partir du mois de septembre, selon le groupe, qui initie ainsi son troisième partenariat avec des producteurs de vaccins déjà autorisés, après Pfizer/BioNTech et Johnson & Johnson.

ASIE

L'Inde a établi lundi un nouveau record du nombre de nouvelles infections par le coronavirus, avec 352.991 nouveaux cas confirmés. En outre, 2.812 nouveaux décès ont également été enregistrés au cours des dernières 24 heures, le plus meurtrier depuis le début de la pandémie. L'Inde a enregistré un nombre record d'infections dans le monde au cours des cinq derniers jours, avec à chaque fois plus de 300.000 cas par jour. Au total, 195.123 personnes en Inde sont déjà mortes des effets du virus, tandis que 17,3 millions de personnes ont été infectées.

Le système de santé indien ploie sous la pression. La population a à peine accès à un lit d'hôpital, à des médicaments ou à toute autre aide nécessaire.

De nombreux hôpitaux envoient des appels d'urgence en raison de leur manque d'oxygène médical. Et la situation ne semble pas pouvoir s'améliorer de sitôt, même après que le gouvernement a pris une série de mesures pour améliorer les approvisionnements.

Plusieurs pays, dont l'Union européenne, ont offert une assistance.

Après les États-Unis, l'Inde est le pays le plus touché au monde. Selon les experts, cela s'explique par le fait que la population ne respecte pas les mesures, ainsi qu'à la présence de variants plus contagieux du virus, mais aussi à un manque de préparation de la part du gouvernement.

Irak: plus de 80 morts dans l'incendie d'un hôpital à Bagdad

Plus de 80 personnes ont péri dimanche, arrachées à leur respirateur, asphyxiées par les fumées ou carbonisées dans l'incendie d'un hôpital dédié au Covid-19 à Bagdad, une tragédie née de négligences qui ont valu une suspension au ministre de la Santé.

EUROPE

Le nombre de nouveaux cas continue de baisser aux Pays-Bas

Le nombre de nouveaux cas d'infection par le coronavirus aux Pays-Bas a une nouvelle fois baissé lundi, selon les données de l'Institut national de santé publique et de l'environnement (RIVM). En 24 heures, 6.257 nouvelles contaminations ont été enregistrées, soit bien moins que ce week-end, lors duquel plus de 8.000 nouveaux cas avaient été comptabilisés chaque jour. Sur les sept derniers jours, le RIVM a reçu 56.581 notifications de tests positifs, pour une moyenne journalière de 8.803.

Depuis le début de la pandémie, plus de 1,4 million de personnes ont été diagnostiquées positives au coronavirus aux Pays-Bas. Le virus a coûté la vie à plus de 17.000 malades.

La vaccination des minorités ethniques rattrape son retard au Royaume-Uni

La campagne pour encourager les minorités ethniques, initialement plus réticentes que le reste de la population, à se faire vacciner contre le Covid-19 a porté ses fruits, ces populations très exposées étant désormais parmi les plus à même d'accepter le vaccin, a indiqué dimanche le gouvernement britannique.

Défilés au Portugal pour le 47e anniversaire de la Révolution malgré la pandémie

Les Portugais ont célébré dimanche le 47e anniversaire de la Révolution des Oeillets qui a mis fin à la dictature fasciste, une journée marquée par le retour des manifestations populaires malgré la pandémie de Covid-19.

La France franchit la barre des 6.000 malades du Covid en réanimation

Le nombre de malades du Covid-19 en réanimation en France est repassé lundi au-dessus de la barre des 6.000, dont il était proche depuis une dizaine de jours, selon les chiffres publiés par les autorités sanitaires. Au total, on comptait 6.001 personnes dans les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) contre 5.978 malades la veille.

En 24 heures, 470 patients ont été admis dans ces services qui traitent les cas les plus graves, contre 218 nouveaux patients la veille.

Depuis une dizaine de jours, le nombre de patients en réanimation est proche de 6.000. Un chiffre en deçà du pic de la première vague en avril 2020 (autour de 7.000) mais supérieur à celui de la deuxième vague à l'automne (4.900).

Le nombre total de malades du Covid hospitalisés était lundi à 30.596 contre 30.287 dimanche. 1.944 personnes ont été hospitalisées ces dernières 24 heures contre 881 les 24 heures précédentes.

Sur le plan de la vaccination en France, 14.297.308 personnes ont reçu au moins une injection de vaccin et 5.691.519 personnes ont reçu les deux doses.

Les écoles primaires et maternelles rouvrent lundi pour une rentrée qui s'annonce complexe, entre la montée en puissance des tests voulue par le gouvernement et le maintien d'un protocole sanitaire strict qui risque de provoquer de multiples fermetures de classes.

Après trois semaines de fermeture de l'ensemble des établissements scolaires pour tenter d'endiguer l'épidémie, le gouvernement a décidé de maintenir son calendrier: rentrée ce lundi pour les écoliers, tandis que collégiens et lycéens reprennent en distanciel jusqu'au 3 mai et leur retour programmé dans leurs établissements, souvent en demi-jauge.

L'objectif est clair: tenir dix semaines jusqu'à la fin de l'année scolaire, sans que la réouverture n'aggrave la dynamique du virus, qui continue à circuler à un niveau élevé.


L'Écosse et l'Irlande assouplissent certaines restrictions dues au Covid

L'Écosse et l'Irlande assouplissent certaines mesures Covid à partir de ce lundi. Les deux pays reviennent ainsi lentement à la vie d'avant la pandémie. En Écosse, tous les magasins, gymnases et installations sportives en intérieur peuvent rouvrir, tandis que les pubs, cafés et restaurants peuvent rouvrir pour des groupes de six personnes maximum.

Les travaux non essentiels dans les maisons d'autres personnes sont également autorisés à nouveau. Cela comprend le nettoyage, la réparation, la peinture et la décoration.

En Irlande, les entraînements sportifs en plein air pour les moins de 18 ans peuvent reprendre, le golf et le tennis peuvent être pratiqués en plein air et les citoyens peuvent, entre autres, visiter les zoos et les parcs naturels.

Deux personnes qui ont été entièrement vaccinées peuvent également se rencontrer à nouveau, à l'intérieur comme à l'extérieur.

La Turquie se confine à partir de jeudi soir

Le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé lundi un confinement de 17 jours à partir de jeudi soir en Turquie pour endiguer la propagation de l'épidémie de coronavirus après une explosion du nombre des cas quotidiens. Ce confinement débutera le 29 avril au soir et restera en vigueur jusqu'au 17 mai au matin.

"Nous devons réduire rapidement le nombre des cas à moins de 5.000 par jour pour ne pas être en retard par rapport à l'Europe qui entame une période de réouverture", a affirmé le chef de l'État turc.

La Turquie a enregistré lundi plus de 37.000 nouveaux cas de Covid-19 et 353 décès, après avoir atteint des pics à plus de 60.000 contaminations par jour depuis début avril.

Tous les commerces et entreprises considérés comme non-essentiels seront fermés pendant la période de confinement qui couvre la fête musulmane de trois jours marquant la fin du mois de jeûne du ramadan.

Sauf cas de force majeure, les déplacements entre provinces seront interdits. Les supermarchés, d'habitude ouverts pendant le weekend en dépit d'un couvre-feu déjà en vigueur pendant les deux jours de repos hebdomadaires, seront fermés le dimanche pendant le confinement.

La Turquie avait déjà renforcé les restrictions visant à endiguer la propagation du virus le 13 avril, le premier jour du ramadan, un mois d'habitude propice aux rassemblements familiaux ou entre amis pour le repas de rupture du jeûne le soir.

Le pays a ainsi réussi à partiellement freiner la hausse des contaminations, mais le nombre est quand même resté loin de l'objectif annoncé de 5.000 cas quotidiens.

La Turquie, qui compte 83 millions d'habitants, a lancé en janvier une campagne de vaccination nationale avec le vaccin chinois CoronaVac. À ce jour 13,3 millions de personnes ont reçu la première dose du vaccin et 8,1 millions les deux doses.

Le pays a aussi reçu 2,8 millions de doses du vaccin BioNTech-Pfizer et a commencé à les utiliser.

AMERIQUE

Les cas de Covid-19 de nouveau en baisse aux Etats-Unis

Les nouveaux cas de Covid-19 sont de nouveau en baisse aux Etats-Unis, repassant sous la barre des 60.000 infections quotidiennes en moyenne ces sept derniers jours, grâce aux effets, selon des experts, de la campagne de vaccination.

Après avoir atteint des sommets cet hiver, le nombre de cas quotidiens aux Etats-Unis avait fortement baissé à partir de mi-janvier mais avait légèrement remonté ces dernières semaines.

Désormais, "le nombre d'infections est retombé sous la barre des 60.000 par jour, pour la première fois depuis un mois", a observé sur Twitter Ashish Jha, chercheur à l'école de santé publique de l'université Brown. "Cette fois, je pense que cela va durer. Pourquoi? Les vaccins!", a-t-il dit.

"Mi-mars, lorsque la dernière petite poussée (de l'épidémie) a eu lieu, 21% de la population était vaccinée", a-t-il remarqué. "Aujourd'hui, c'est le double."

Un peu plus de 42% des Américains (près de 140 millions de personnes) ont reçu au moins une dose de vaccin, et 28,5% sont complètement vaccinés, selon les données des Centres de lutte et de prévention contre les maladies, la principale agence fédérale de santé publique du pays.

"En Israël, une fois que 45% de la population a été complètement vaccinée, les cas ont commencé à dégringoler", a rappelé Ashish Jha.

Les experts s'inquiètent toutefois d'un ralentissement attendu dans le rythme des vaccinations, déjà en partie observé: le nombre d'injections est actuellement en moyenne de 2,6 millions par jour, contre autour de 3 millions mi-avril.

Des difficultés d'accès persistent pour certaines parties de la population, mais le scepticisme vis-à-vis des vaccins est aussi pointé du doigt. A mesure que les personnes favorables à la vaccination reçoivent leurs doses, la part de celles ne souhaitant pas d'injection grandit parmi les personnes éligibles.

Selon un sondage réalisé par les autorités américaines le mois dernier, la majorité des Etats où la part des personnes affirmant ne pas vouloir se faire vacciner était la plus importante sont conservateurs.

Les Etats-Unis fourniront à d'autres pays 60 millions de doses du vaccin AstraZeneca

Les Etats-Unis vont fournir à d'autres pays 60 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19, a déclaré lundi un haut responsable de la Maison Blanche, dont la décision de ne pas exporter ce vaccin, pas encore autorisé par les autorités américaines, faisait l'objet de critiques.

"Les Etats-Unis débloqueront 60 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca à d'autres pays au fur et à mesure qu'elles seront disponibles", a tweeté Andy Slavitt, conseiller de la Maison Blanche pour la lutte contre le coronavirus.

Ottawa veut rassurer sur la sûreté de vaccins venant d'une usine américaine

Le Canada a affirmé dimanche que des vaccins importés d'une usine aux Etats-Unis, où ont été relevés des "faits préoccupants", étaient "sûrs et de grande qualité".

"Tous les vaccins d'AstraZeneca importés au Canada à partir de cette installation sont sûrs et de grande qualité", a assuré le ministère canadien de la Santé dans un communiqué.

Pérou: l'ex-président Vizcarra positif malgré sa vaccination

L'ancien président péruvien Martin Vizcarra, 58 ans, a été testé positif au coronavirus six mois après avoir bénéficié d'une vaccination anticipée au chinois Sinopharm, ce qui avait suscité un scandale politique.

Coronavirus dans le monde: nouveau triste record de contaminations et de décès en Inde, les cas de Covid-19 de nouveau en baisse aux Etats-Unis
©AFP