"La grande crainte, c'est que ce qui se passe actuellement au Royaume-Uni avec le Covid se reproduise ailleurs"

Pour Gabrielle Woronoff, il faut à tout prix se préparer à de très probables futures pandémies.

"La grande crainte, c'est que ce qui se passe actuellement au Royaume-Uni avec le Covid se reproduise ailleurs"
©Dermott Tatlow
C'est depuis les Etats-Unis que Gabrielle Woronoff suit l'évolution de la situation sanitaire. Gardant un œil attentif sur ce qui se passe en Belgique, la docteur en biochimie diplômée de l'UCLouvain a fait du testing et du séquençage son cheval de bataille. À quelles fins ? Guetter l'apparition de nouveaux variants et éviter qu'ils ne prennent le dessus. Si la chercheuse, qui travaille désormais pour Ginkgo Bioworks depuis Washington, se montre assez optimiste quant à l’évolution de la situation épidémiologique, elle n’en appelle pas moins à d’ores et déjà se préparer à une future nouvelle pandémie. Ce à quoi elle s'attelle au quotidien....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité