Le contraceptif oral de Mithra lancé commercialement aux États-Unis

Estelle, le contraceptif oral à base d'oestrogène de Mithra, a été lancé commercialement aux États-Unis, sous la marque Nextstellis, ont annoncé lundi matin l'entreprise liégeoise spécialisée dans la santé féminine et son partenaire américain Mayne Pharma.

placeholder
© Belga
Belga

Nextstellis avait été approuvé par la FDA, l'agence américaine du médicament, en avril dernier. Il s'agit de la première et unique pilule à base d'Estetrol (E4), un œstrogène natif produit pendant la grossesse et reproduit aujourd'hui à partir de sources végétales. L'E4 est en outre le premier nouvel œstrogène introduit aux États-Unis depuis plus de 50 ans, insistent les deux entreprises.

D'après elles, le marché des contraceptifs hormonaux combinés à courte durée d'action (œstrogène et progestatif) est évalué à près de 3 milliards d'euros et environ 10 millions de femmes américaines utilisent chaque jour de tels contraceptifs oraux combinés, des patchs ou des anneaux vaginaux.

L'E4 agit différemment des autres œstrogènes: il se concentre uniquement sur les tissus nécessaires pour assurer l'efficacité contraceptive, le contrôle du cycle et les autres effets des œstrogènes.

"Mithra est plus qu'enthousiaste d'assister au lancement commercial de son produit sur le plus grand marché pharmaceutique du monde", a commenté Leon Van Rompay, CEO de l'entreprise liégeoise (photo d'illustration), cité dans un communiqué.