Plus de 12 % de la population adulte belge en utilisent : comment enrayer l'usage chronique de somnifères?

L’UGent a mené une recherche pour mieux comprendre ce phénomène et propose des pistes pour y remédier.

placeholder
© Shutterstock
Xanax, Zolpidem, Lexotan, Valium… se trouvent sur la table de chevet ou dans la pharmacie de plus d’un Belge sur dix. Si l’on prend pour point de repère l’Enquête nationale de santé, en 2018, 12,7 % de la population ont consommé des sédatifs, somnifères ou tranquilisants du groupe des benzodiazépines ou "Z drogues" au cours des deux dernières semaines. Un chiffre qui est passé à 18,2 % dans la dernière enquête de santé Covid-19 de Siensano. Pour bon nombre de gens, la consommation...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet