Pays-Bas: un cas de thrombose après l'injection du vaccin de Janssen

Le centre Lareb, chargé d'identifier les risques liés à l'utilisation des médicaments aux Pays-Bas, a reçu à ce jour un signalement de thrombose associée à un faible taux de plaquettes à la suite d'une injection du vaccin contre le coronavirus de Janssen, filiale du groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson, indique-t-il mardi.

Pays-Bas: un cas de thrombose après l'injection du vaccin de Janssen
© AFP
ANP

La personne concernée n'est pas décédée. Aucun signalement de cet effet indésirable rare après l'administration du sérum de Janssen n'avait été enregistré deux semaines plus tôt, dans le précédent rapport du Lareb. Quatre personnes sont actuellement décédées des suites de cette thrombose atypique et toutes avaient reçu une injection du vaccin d'AstraZeneca.

Le centre Lareb avait précédemment indiqué qu'un autre patient était décédé après avoir été vacciné avec le produit de Janssen, mais il s'agissait dans ce cas d'un syndrome de fuites capillaires caractérisé par la fuite de liquide des vaisseaux sanguins, causant le gonflement des tissus et une chute de pression sanguine. Cet effet secondaire est aussi mentionné dans la notice du sérum d'AstraZeneca.

Le Lareb a reçu jusqu'à présent 29 signalements de caillots sanguins (thromboses) inhabituels associés à un faible taux de plaquettes sanguines après une injection du vaccin d'AstraZeneca. Dans 14 d'entre eux et dans celui concernant Janssen, le centre estime qu'il est pratiquement certain qu'il s'agit effectivement de l'effet indésirable rare.

Le rapport concerne les signalements reçus par le centre Lareb jusqu'au 20 juin inclus et porte sur environ 13,6 millions de vaccins administrés. L'association d'une thrombose et d'un faible taux de plaquettes est mentionnée comme effet secondaire rare dans les notices destinées aux patients et relatives aux vaccins d'AstraZeneca et de Janssen.

Sur le même sujet