Feu vert de l'UE pour le Libtayo de Sanofi contre des cancers de la peau et du poumon

La Commission européenne a approuvé le médicament Libtayo, développé par Sanofi et Regeneron, pour le traitement de certains cancers de la peau et du poumon, a annoncé vendredi le groupe pharmaceutique.

Feu vert de l'UE pour le Libtayo de Sanofi contre des cancers de la peau et du poumon
©AP

Ce feu vert de l'exécutif européen à "l'inhibteur de PD-1 Libtayo (cemiplimab) de Sanofi et Regeneron" s'applique pour le traitement de première ligne de patients adultes atteints d'un certain type de cancer du poumon, dit "non à petites cellules (CPNPC)", ainsi que pour "le traitement du carcinome basocellulaire (CBC) métastatique ou localement avancé", l'un des cancers de la peau les plus fréquents.

"Avec Regeneron, nous nous engageons à remédier aux lacunes dans le traitement des formes avancées de cancer de la peau non-mélanome", s'est félicité le docteur Peter C. Adamson, de Sanofi, cité dans un communiqué.

Sanofi se dit par ailleurs "déterminé à étudier Libtayo pour le traitement d'autres formes de cancers pour lesquels une amélioration du pronostic des patients est possible".

Le programme clinique consacré au Libtayo "porte sur des cancers difficiles à traiter", rappelle Sanofi.

Depuis 2019, cet anticorps monoclonal est approuvé dans l'UE pour le traitement de patients adultes atteints d'un autre type de cancer de la peau, le "carcinome épidermoïde cutané (CEC)", à un stade métastatique ou localement avancé.

Par ailleurs, à la mi-mars, Sanofi avait fait état de "résultats positifs" pour son traitement Libtayo contre le cancer de l'utérus, "avec une réduction de 31% du risque de décès".

Sanofi va publier ses résultats du 2e trimestre le 29 juillet.

Sur le même sujet