Imbroglio autour d'une pollution aux PFOS à Chièvres

Il n’existait pas de norme belge quand l’armée américaine a réalisé des analyses à Chièvres.

placeholder
© Belga/Van Den Bril
Gilles Toussaint (avec Belga)
Dans un communiqué publié jeudi, les représentants de l’armée américaine ont confirmé que les résultats d’échantillonnages validés sur la caserne Daumerie à Chièvres et reçus le 7 juillet 2017 avaient bel et bien mis en évidence des niveaux légèrement...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet