Moins de 1% des personnes entièrement vaccinées ont contracté une infection au coronavirus

Les infections au Covid-19 chez les personnes entièrement vaccinées seraient presque aussi rares que les hospitalisations et les décès.

Moins de 1% des personnes entièrement vaccinées ont contracté une infection au coronavirus
© BELGA/AFP

Selon les dernières données des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), plus de 99,99 % des personnes entièrement vaccinées contre le Covid-19 n'ont pas connu de cas d'infection entraînant une hospitalisation ou un décès. Des données qui confirment le haut taux d'efficacité des vaccins dans la prévention des formes graves de maladie et des décès.

Le CDC a signalé 6.587 cas de percée du Covid-19 au 26 juillet, dont 6.239 hospitalisations et 1.263 décès. À cette date, plus de 163 millions de personnes aux États-Unis avaient déjà été entièrement vaccinées contre le coronavirus.

Cela signifie donc que moins de 0,004 % des personnes entièrement vaccinées contre le Covid-19 ont connu une contamination entraînant une hospitalisation, tandis moins de 0,001 % sont décédées de la maladie. La plupart des cas, environ 74 %, sont survenus chez des adultes de 65 ans ou plus.

Toutefois, il est important de noter que les hospitalisations et les décès des personnes entièrement vaccinées et diagnostiquées ne sont pas tous dus au COVID-19 ou n'ont pas tous une cause connue au moment de la déclaration, comme le souligne la Kaiser Family Foundation. "Le CDC rapporte qu'au 19 juillet, sur 5 601 cas de percée hospitalisés, 27 % étaient asymptomatiques ou non liés au COVID-19 et sur 1 141 cas mortels, 26 % étaient asymptomatiques ou non liés au COVID-19", écrit la fondation sur son site.

Mais le gouvernement fédéral ne rapporte que les données sur les cas de percée qui entraînent une hospitalisation ou un décès. Or, selon une nouvelle analyse de la Kaiser Family Foundation, il est extrêmement rare d'attraper le coronavirus si l'on est vacciné. Selon leur analyse, sur base des données des Etats qui communiquent des données sur les cas de percée, moins de 1 % des personnes entièrement vaccinées ont été testées positives, allant de 0,01 % dans le Connecticut à 0,9 % dans l'Oklahoma.

En outre, plus de 90 % des cas - et plus de 95 % des hospitalisations et des décès - ont concerné des personnes non vaccinées, selon l'analyse du KFF. Dans la plupart des États, plus de 98 % des cas de coronavirus concernaient des personnes non vaccinées.

Des chiffres rassurants qui témoignent encore une fois de l'importance de se faire vacciner afin de se protéger contre le coronavirus.