Coronavirus dans le monde: couvre-feu prolongé en Catalogne, nouveau record de cas à Tokyo et à Sydney

Le point sur la pandémie dans le monde.

Coronavirus dans le monde: couvre-feu prolongé en Catalogne, nouveau record de cas à Tokyo et à Sydney
©AFP
Belga

Plus de 200 millions de contaminations au Covid-19 ont été recensés dans le monde depuis la découverte du virus en décembre 2019, au moment où les contaminations repartent fortement à la hausse, tandis que les décès augmentent plus faiblement, selon un comptage de l'AFP à partir de bilans officiels arrêté jeudi à 07h00 GMT.

En moyenne, plus de 600.000 cas quotidiens ont été détectés dans le monde ces sept derniers jours, soit une hausse de 68% par rapport au plancher atteint mi-juin (360.000 nouveaux cas par jour) principalement imputable à la propagation du variant Delta. En parallèle, les décès dans le monde (actuellement 9.350 par jour) ont augmenté de 20% depuis début juillet, lorsque les chiffres étaient descendus à 7.800 décès quotidiens.

EUROPE

Espagne: couvre-feu de nouveau prolongé en Catalogne

Le couvre-feu décrété à Barcelone et dans une grande partie de la région touristique de Catalogne pour faire face à une nouvelle vague de la pandémie de Covid-19 a été de nouveau prolongé jeudi pour deux semaines. Un tribunal de cette région du nord-est de l'Espagne a donné son feu vert à la prolongation jusqu'au 20 août de ce couvre-feu en vigueur entre 01H00 et 06H00 du matin dans 176 municipalités, contre 163 auparavant, selon la décision judiciaire consultée par l'AFP.

C'est la troisième prolongation de cette mesure, instaurée mi-juillet pour faire face à l'explosion de cas dans cette région, en particulier chez les moins de 30 ans, encore peu vaccinés.

Au-delà du couvre-feu, les autorités catalanes ont pris d'autres mesures, comme la fermeture des discothèques en espaces clos ou la fermeture de toutes les activités nocturnes à 00H30, ainsi que la limitation des réunions à 10 personnes dans les espaces publics et privés.

Ces mesures ont permis une baisse du nombre de nouveaux cas en Catalogne. Une tendance observée dans le reste du pays, où les régions, compétentes en matière de santé, ont également resserré la vis.

Mais les hôpitaux sont toujours sous forte pression en Catalogne, où environ 47% des lits en services de soins intensifs sont occupés par des patients Covid, contre 20% au niveau national.

L'Espagne est le pays européen le plus avancé dans sa campagne de vaccination, avec 58,6% de sa population complètement vaccinée, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé.

Royaume-Uni

Le gouvernement britannique a placé divers pays européens sur une "liste verte" qui reprend les pays avec un taux d'infection au coronavirus assez bas. Les voyageurs de ces pays ne nécessitent qu'un test négatif avant le départ et un test au deuxième jour pour entrer au Royaume-Uni. La Belgique cependant reste sur la "liste orange", qui impose une quarantaine comprise entre cinq et 10 jours aux voyageurs qui ne sont pas vaccinés. Les changements entreront en vigueur dimanche à 04h00 (05h00 HB), rapporte l'agence de presse britannique PA mercredi.

L'Allemagne, l'Autriche, la Norvège, la Slovaquie, la Slovénie, la Lettonie et la Roumanie sont les pays européens qui figurent sur la "liste verte", qui comporte en tout 36 pays, selon la BBC.

Les voyageurs vaccinés en provenance de pays européens de la "liste orange", dont la Belgique, l'Espagne, la Suisse ou la Norvège, ou des USA, doivent uniquement se soumettre à un test le deuxième jour suivant leur arrivée. La quarantaine ou un test négatif reste nécessaire pour les personnes qui sont pas encore vaccinées.

La France retrouve la "liste orange" classique, car jusqu'à ce jour les voyageurs vaccinés en provenance de l'Hexagone devaient aussi observer une quarantaine. Londres lève ainsi une mesure dénoncée comme "discriminatoire" par Paris, imposée il y a trois semaines, que le gouvernement de Boris Johnson avait justifiée par la présence "persistante" du variant Beta en France.

Inde, Barhein, le Qatar et les Emirats arabes unis quittent la liste rouge pour être classés en orange.

Les voyageurs en provenance de pays de la "liste rouge", dont le Mexique, la Géorgie ou encore le territoire français d'outre-mer La Réunion, doivent observer une quarantaine à leur arrivée dans le pays.

Le gouvernement britannique augmente en outre le prix de la quarantaine, qui coûtera à l'avenir 2.285 livres (2.681 euros) à partir du 12 août contre 1.750 livres actuellement.

France: 3e dose de vaccin à la rentrée pour les plus âgés et les plus fragiles

Une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 sera proposée "à la rentrée" pour "les plus âgés et les plus fragiles", a confirmé jeudi Emmanuel Macron, à l'image de plusieurs autres pays et malgré les appels de l'Organisation mondiale de la Santé.

"Oui, il faudra vraisemblablement une troisième dose, pas pour tout le monde tout de suite mais en tout cas pour les plus âgés et les plus fragiles", a déclaré le chef de l'État lors d'une 9e vidéo tournée en selfie depuis le fort de Brégançon, sa résidence d'été.

Il avait déjà annoncé le 12 juillet le principe d'une campagne de rappel à la rentrée pour les plus vulnérables.

Le périmètre exact des personnes qui se verront proposer ce rappel vaccinal devrait faire l'objet d'un arbitrage "la semaine prochaine", avait annoncé mardi le ministère de la Santé.

Grèce: couvre-feu sur l'île de Zante et à La Canée en Crète

Face à une hausse des contaminations au Covid-19, la Grèce impose un couvre-feu et plusieurs restrictions à partir de vendredi et pour au moins une semaine sur l'île de Zante, en mer Ionienne, et à La Canée, en Crète, ont annoncé jeudi les autorités. Les deux villes touristiques devront imposer un couvre-feu entre 01H00 et 06H00, comme celui qui avait été mis en place sur l'île de Mykonos en juillet, ainsi qu'une interdiction totale de musique dans les bars, restaurants et boîtes de nuit, a déclaré la protection civile. Les regroupements de plus de 20 personnes sont également interdits.

Les organisateurs de regroupements privés risquent une amende pouvant aller jusqu'à 200.000 euros.

Ces nouvelles restrictions ont été recommandées par un comité d'experts de santé du pays, après une multiplication du nombre de cas de coronavirus sur les deux îles ces derniers jours.

Ces deux destinations, très prisées durant la période touristique, présentent un risque de recrudescence des contaminations.

La situation sanitaire en Grèce ne cesse de se dégrader, en grande partie en raison de la propagation du variant Delta. Actuellement, 192 personnes sont en réanimation dans les hôpitaux du pays. Le nombre total de cas s'élève désormais à 503.885 et plus de 13.000 personnes sont mortes.

ASIE

La Chine promet deux milliards de doses de vaccin au monde

La Chine va "s'efforcer de fournir" deux milliards de doses de vaccin anti-Covid-19 au monde cette année et promet un don de 100 millions de dollars au système international Covax de distribution des vaccins aux pays les plus pauvres, a annoncé jeudi le président Xi Jinping. "Pour l'ensemble de cette année, la Chine va s'efforcer de fournir deux milliards de doses de vaccin au monde", a déclaré le président chinois dans un message écrit à un forum en visioconférence consacré à la coopération dans le domaine de la vaccination.

La Chine a également promis un don de 100 millions de dollars au système Covax, a-t-il ajouté selon la télévision officielle CCTV.

Le variant Delta a à présent été détecté en Chine, le nombre quotidien de contaminations étant au plus haut depuis des mois, une situation qui a incité les autorités à procéder à des tests massifs de populations.

Le 16 juillet, le président Xi avait promis une aide de 3 milliards de dollars pour soutenir les pays pauvres face à l'épidémie de coronavirus lors d'une réunion en ligne des chefs d'Etat des pays du Forum de Coopération économique Asie-Pacifique (Apec).

L'aide financière est destinée à aider les pays en développement à surmonter les conséquenses sociales et économiques de l'épidémie.

La semaine dernière, le porte-parole du ministère de Affaires étrangères Zhao Lijian a indiqué que la Chine avait déjà fourni plus de 700 millions de doses à d'autres pays depuis le début de l'année.

Pour sa part, le président américain Joe Biden a annoncé que les Etats-Unis avaient fait don de plus de 100 millions de vaccins à l'étranger.

En septembre, les Etats-Unis vont commencer à distribuer 500 millions de doses supplémentaires de vaccin Pfizer/BioNTech promises à cent pays pauvres.

Japon

Tokyo a enregistré jeudi un nouveau record de cas de Covid-19, passés pour la première fois au-dessus des 5.000 nouvelles infections quotidiennes, alors que le gouvernement doit étendre les restrictions à huit départements japonais supplémentaires, trois jours avant la fin des JO.

La capitale du pays a recensé jeudi 5.042 nouveaux cas de Covid-19, moins d'une semaine après avoir franchi pour la première fois la barre des 4.000 nouveaux cas quotidiens.

Sous l'effet de la propagation du variant Delta, plus contagieux, le nombre de nouvelles infections atteint aussi des records à l'échelle nationale, dépassant les 14.000 pour la première fois mercredi.

"Les infections se répandent à un rythme que nous n'avions jamais connu auparavant", a constaté jeudi le Premier ministre Yoshihide Suga à l'occasion d'une réunion de son gouvernement sur la crise sanitaire.

"Avec la rapide hausse des cas, le nombre de patients dans des conditions sévères, qui avait été contenu (jusqu'ici, NDLR), est en train d'augmenter", a averti M. Suga.

Le Japon avait été relativement épargné par la pandémie jusqu'à présent, avec quelque 15.000 morts depuis l'apparition du coronavirus sur son sol (pour une population nationale de 126 millions d'habitants), le tout sans confinements drastiques.

Mais la vaccination dans le pays a démarré lentement, et à l'heure actuelle moins d'un tiers des Japonais sont totalement vaccinés.

Six départements, dont ceux de Tokyo et Osaka (ouest), sont actuellement sous état d'urgence jusqu'au 31 août, un dispositif permettant surtout au gouvernement de demander aux bars et restaurants de fermer plus tôt et de ne pas servir d'alcool, des consignes qui ne sont pas toujours respectées.

Un "quasi-état d'urgence" s'applique pour d'autres départements de l'archipel, et le gouvernement a décidé jeudi d'inclure huit départements supplémentaires à ce dispositif.

Mais des experts sanitaires s'interrogent sur l'efficacité de ces mesures, encore plus légères que celles prévues par l'état d'urgence.

"Nous devrions vraiment introduire un nouveau genre de mesures pour faire face à cette situation", a ainsi estimé Koji Wada, professeur de l'Université internationale de la santé et du bien-être.

Cette flambée survient alors que les Jeux olympiques de Tokyo battent leur plein. Mais l'événement, qui se déroule presque entièrement à huis clos et avec de nombreuses restrictions pour tous les participants, a plutôt contenu les infections sur son périmètre.

A ce jour, les organisateurs ont recensé 353 cas de Covid-19 parmi les quelques dizaines de milliers de personnes impliquées dans les JO (sportifs et encadrement, volontaires, officiels, journalistes) depuis le 1er juillet.

Malgré les craintes de l'opinion publique japonaise, les JO n'ont pas contribué à aggraver la situation sanitaire dans le pays, selon les organisateurs.

MOYEN-ORIENT

Israël persiste avec la troisième dose de vaccin malgré l'appel de l'OMS

Le gouvernement israélien continue jeudi d'administrer des troisièmes doses de vaccin anticovid aux personnes âgées de 60 ans et plus, en dépit de l'appel de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en faveur d'un moratoire sur cette pratique. A l'heure où des pays occidentaux s'efforcent de vacciner un maximum de leur population avec deux doses contre le coronavirus, Israël a lancé vendredi dernier une campagne en faveur d'une troisième dose de vaccin, principalement des laboratoires Pfizer/BioNtech, pour les personnes âgées de 60 ans et plus.

Le président Isaac Herzog, le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu et la mère du Premier ministre Nafatli Bennett ont notamment reçu cette troisième dose, une piqûre de rappel visant à renforcer le système immunitaire face à la propagation du variant Delta, plus contagieux que les autres.

Or mercredi, le patron de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à un moratoire sur l'administration de ces vaccins de rappel, afin de laisser ces doses à disposition des pays qui n'ont pu immuniser qu'une partie infime de leur population.

Jeudi, le gouvernement israélien n'a pas commenté directement la demande de l'OMS, mais a signifié son intention de continuer à administrer des doses de rappel.

"Ceux qui sont âgés de 60 ans et plus et qui n'ont pas encore reçu de troisième dose sont six fois plus susceptibles d'être gravement malades, voire de mourir", a déclaré M. Bennett.

"Je demande à ce que, dans les deux à trois prochaines semaines, d'ici à ce que vous vous fassiez vacciner et que vous attendiez cinq jours après votre troisième dose, de faire attention à vous", a-t-il ajouté.

Depuis dimanche et l'ouverture de la campagne de rappel, plus de 262.000 Israéliens âgés de 60 ans et plus, soit 21% de cette tranche d'âge, ont reçu une troisième dose, selon les dernières données du ministère de la Santé. Et des rendez-vous ont déjà été pris pour 381.000 personnes, selon le ministère.

OCEANIE

Sydney enregistre un nombre record de cas, le confinement s'étend

Sydney a enregistré jeudi un nombre record de nouveaux cas de Covid-19 et cinq décès dus au coronavirus, conduisant les autorités à étendre le confinement de la plus grande ville d'Australie aux régions avoisinantes.

Six semaines après l'entrée en vigueur du confinement des cinq millions d'habitants de Sydney, le nombre de nouvelles contaminations dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud a atteint jeudi 262, le chiffre le plus élevé depuis le début de la pandémie.

Les autorités sanitaires ont affirmé que la quasi-totalité des nouveaux cas avaient été recensés à Sydney mais des contaminations ont été enregistrées dans d'autres districts, conduisant la Première ministre de l'État, Gladys Berejiklian, à étendre géographiquement les mesures de confinement.

Cinq personnes ont été testées positives à Newcastle - une ville de 320.000 habitants située sur le littoral au nord de Sydney - incitant les autorités à fermer les écoles et à décréter un confinement d'au moins une semaine.

Cinq personnes âgées de 60 à 80 ans sont décédées à Sydney au cours des dernières 24 heures. Aucune d'entre elles n'était complètement vaccinée.

"Je ne saurais trop insister sur l'importance pour chacun, quel que soit son âge, à se faire vacciner", a déclaré Mme Berejiklian.

A peine 20% des Australiens ont reçu deux doses de vaccin, en raison de problèmes d'approvisionnement et d'une grande défiance au sein de la population.

Jusqu'à présent, l'Australie a été relativement épargnée par la pandémie.

Mais depuis fin juin, l'immense île-continent peine à juguler la propagation du variant Delta, beaucoup plus contagieux.

Le foyer de Sydney est vraisemblablement parti d'un chauffeur non vacciné qui prenait en charge des équipages de compagnies aériennes et qui a été testé positif mi-juin.

Depuis, la Nouvelle-Galles du Sud a enregistré 4.319 cas acquis localement et la moitié des 25 millions d'habitants du pays ont été soumis à des mesures de confinement ou à de sévères restrictions.