Coronavirus dans le monde: nouveau lockdown en Nouvelle-Zélande, plus de 200 nouveaux malades en réanimation en France

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Coronavirus dans le monde: nouveau lockdown en Nouvelle-Zélande, plus de 200 nouveaux malades en réanimation en France
© AP
AFP - DPA

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 4.392.364 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, jeudi en milieu de journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec décès, devant le Brésil (572.641 morts), l'Inde (433.049), le Mexique (250.469) et le Pérou (197.659).

L'Iran a franchi jeudi la barre des 100.000 morts.

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est calculé à partir des chiffres officiels.

OCEANIE

Le confinement prolongé jusqu'à la fin du mois de septembre à Sydney

Le confinement du grand Sydney restera en vigueur jusqu'à la fin du mois de septembre, a déclaré la Première ministre de Nouvelle-Galles du Sud, Gladys Berejiklian. Quelque 642 nouvelles contaminations par le coronavirus ont été enregistrées dans cet État australien vendredi. Le port du masque sera obligatoire en dehors de chez soi à partir de lundi, sauf en cas de pratique sportive, a ajouté Mme Berejiklian. Un couvre-feu de 21h00 à 05h00 du matin sera également instauré dans les zones jugées "préoccupantes".

La prolongation du confinement ne s'appliquera pas aux zones régionales de l'État, qui devraient voir la plupart des restrictions levées à la fin du mois d'août.

En dépit de huit semaines de confinement, la Nouvelle-Galles du Sud a dénombré vendredi 642 nouveaux cas de Covid-19, soit le deuxième chiffre le plus élevé depuis le début de la pandémie, et quatre décès.

Au total, l'Australie, qui compte quelque 25 millions d'habitants, a enregistré plus de 41.500 cas et plus de 970 décès depuis le début de la pandémie.

La Nouvelle-Zélande prolonge son confinement national

La Nouvelle-Zélande a prolongé vendredi le confinement de l'ensemble de l'archipel pour tenter d'endiguer une épidémie de Covid-19 due au variant Delta qui s'est propagée d'Auckland à la capitale Wellington. La Première ministre Jacinda Ardern a annoncé que le confinement national de trois jours, qui devait être levé dans la nuit de vendredi à samedi, sera prolongé de quatre jours.

Les autorités tentent d'évaluer l'ampleur de l'épidémie après l'apparition cette semaine du premier cas d'origine locale en six mois, a-t-elle affirmé, invitant la population à faire preuve de prudence.

Mme Ardern a déclaré que tous les cas, y compris ceux de Wellington, étaient liés, ce qui est un élément moins inquiétant.

"Cela signifie que nous commençons à avoir une idée de l'ensemble" des personnes concernées, a-t-elle déclaré, se félicitant qu'"à ce stade, aucun cas inopiné n'a été enregistré".

Pour la première fois en six mois, la Nouvelle-Zélande a enregistré le 17 août son premier cas de Covid d'origine locale.

L'habitant d'Auckland testé positif était porteur d'une souche du variant Delta identifiée en Australie ayant un lien avec une personne, placée en quarantaine, à son arrivée début août de Sydney.

L'archipel a été salué à l'étranger pour sa gestion efficace de l'épidémie de Covid-19 qui, jusqu'à présent, n'a fait que 26 morts pour une population de cinq millions d'habitants.

La campagne de vaccination peine cependant à se déployer, avec jusqu'à présent environ 20% de la population entièrement vaccinée.

EUROPE

France: plus de 200 nouveaux malades en réanimation

Plus de 200 nouveaux malades du Covid-19 ont été admis en réanimation ces dernières 24 heures en France, un afflux de patients qui se fait vivement ressentir dans les Bouches-du-Rhône, en Guadeloupe, Martinique et dans le Nord, selon les chiffres publiés vendredi par Santé Publique France. L'épidémie continue de peser sur le système hospitalier, puisque ce sont désormais 2.091 malades du coronavirus qui sont pris en charge dans les services de soins critiques, contre 2.049 la veille, la poussée entamée fin juillet se poursuivant.

Tous services confondus, 10.515 lits d'hôpital étaient occupés par des malades du Covid vendredi, contre 10.392 la veille.

Sur l'ensemble de la France, 887 nouveaux malades ont été hospitalisés au cours des 24 dernières heures.

L'épidémie a encore progressé vendredi: 22.319 cas de coronavirus ont été détectés, avec un taux de positivité des tests qui s'établit à 3,3%.

Sur le front de la vaccination, plus de sept personnes sur dix ont désormais reçu au moins une dose de vaccin en France (47.321.110 personnes, 70,2% de la population totale), et plus de six sur dix sont totalement vaccinées (40.902.443 personnes, 60,7% de la population totale), selon le ministère de la Santé.

Depuis le début de l'épidémie, 113.264 personnes sont décédées du coronavirus en France, 86.689 à l'hôpital. 83 décès ont été déplorés ces dernières 24 heures.

La justice espagnole décide la levée du couvre-feu à Barcelone

Un tribunal de la très touristique région de Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne, a décidé la levée du couvre-feu instauré en juillet à Barcelone et dans d'autres municipalités par le gouvernement catalan pour freiner une nouvelle vague de Covid-19.

Voyageurs du Maroc et d'Algérie sur liste rouge en France

Les voyageurs en provenance du Maroc et d'Algérie non vaccinés devront justifier d'un motif impérieux, présenter un test négatif et s'isoler pendant dix jours à leur arrivée en France, après le placement de ces deux pays sur la liste rouge de la circulation du Covid-19.

L'UE reconnaît les pass sanitaires de la Turquie et de l'Ukraine

L'Union européenne reconnaîtra à partir de vendredi les "pass sanitaires" nationaux de la Turquie, de l'Ukraine et de la Macédoine du Nord, permettant ainsi à leurs résidents de voyager plus facilement en Europe, a annoncé la Commission européenne.

Vaccin: le tennisman grec Tsitsipas critiqué

Le porte-parole du gouvernement grec Giannis Economou a critiqué jeudi le tennisman Stefanos Tsitsipas pour ses déclarations sur la vaccination contre le Covid-19, à laquelle il n'entend pas se soumettre tant qu'il n'y est pas obligé.

AMERIQUE

USA: 3e dose pour Biden, 3 sénateurs contaminés

Le président américain Joe Biden et son épouse Jill se feront tous deux injecter une troisième dose de vaccin, une fois que la campagne de rappel des sérums de Pfizer et de Moderna sera lancée aux Etats-Unis fin septembre.

Trois sénateurs vaccinés --le républicain Roger Wicker (70 ans), le démocrate John Hickenlooper (69 ans) et l'indépendant Angus King (77 ans)- ont annoncé jeudi avoir été testés positifs au Covid-19 après avoir ressenti des symptômes légers. Le Sénat n'a pas siégé depuis le 11 août.

ASIE

Décès d'une légende japonaise

Sonny Chiba, expert en arts martiaux et légende du cinéma japonais qui figurait notamment dans "Kill Bill" de Quentin Tarantino, est mort de complications liées au Covid-19 à l'âge de 82 ans, a-t-on appris jeudi auprès de son agent. Né Sadaho Maeda en 1939 à Fukuoka, dans le sud-ouest du Japon, il s'était consacré à un grand nombre d'arts martiaux dans les années 1960, devenant notamment un expert en karaté, sa discipline de prédilection.

Prison pour refus du masque à Singapour

Un Britannique a été condamné à six semaines de prison à Singapour pour ne pas avoir porté de masque et avoir agressé des policiers, ont indiqué les autorités du pays d'Asie du Sud-Est.

AFRIQUE

Le président ivoirien reprend ses activités

Le président ivoirien Alassane Ouattara est sorti d'un isolement de deux semaines, au cours duquel il a été testé positif au Covid-19, puis négatif.

L'Afrique du Sud en manque de candidats pour la vaccination Covid

L'Afrique du Sud qui a bataillé pour obtenir des vaccins Covid trop rares, trop chers avant de lancer laborieusement sa campagne d'immunisation avec beaucoup de retard, est désormais confrontée à un inquiétant rejet du vaccin par une partie de sa population.

A ce jour, seulement 11% des adultes d'une population de 58 millions est complètement immunisée. Le pays officiellement le plus touché d'Afrique vaccine en ce moment les plus de 35 ans et s'ouvre vendredi aux plus de 18 ans. L'Afrique du Sud compte déjà plus de 2,6 millions de cas et près de 78.700 morts.

Mais malgré les courbes toujours en hausse, moins de 200.000 personnes par jour se présentent actuellement pour être vaccinées, en-dessous de l'objectif de 300.000. Le gouvernement prévoit de vacciner 28 millions de personnes d'ici la fin de l'année, soit 70% des adultes.

Le pays connaît "une apathie ou une lassitude à l'égard des vaccins", a mis en garde jeudi Nomafrench Mbombo, du ministère de la Santé de la province du Cap-Occidental.

Le gouvernement avait été vertement critiqué pour avoir tardé à se lancer dans la course à l'acquisition de vaccins. Mais il est depuis parvenu à obtenir des dizaines de millions de doses et l'Afrique du Sud est même devenu le premier pays du continent à produire localement des vaccins.

MOYEN-ORIENT

Le Premier ministre israélien reçoit une 3e dose de vaccin

Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a reçu vendredi une troisième dose de vaccin contre le coronavirus, encourageant la population à l'imiter après que l'âge minimal pour recevoir une dose de rappel a été abaissé à 40 ans, sur fond d'une hausse des contaminations. Selon son bureau, M. Bennett, 49 ans, est le premier dirigeant du monde à recevoir une dose de rappel.

"Si vous allez vous faire vacciner avec une troisième dose, nous pouvons éviter un quatrième confinement", a déclaré M. Bennett avant de se faire vacciner dans un hôpital public de Kfar Saba (centre). "Nous constatons la grande efficacité des vaccins, c'est sûr, et c'est la façon d'en finir avec le virus."

"Nous sommes au plus fort de la bataille maintenant, nous pouvons la gagner ensemble. C'est à portée de main, mais nous n'y sommes pas encore", a-t-il ajouté, alors que le pays a enregistré ces derniers jours quelques 8.000 nouveaux cas quotidiens d'infections, un record depuis janvier.

Pour lutter contre la propagation du virus, le ministère de la Santé a décidé jeudi d'abaisser à 40 ans l'âge minimal pour recevoir une troisième dose de vaccin, principalement du géant pharmaceutique Pfizer/BioNTech.