Aux États-Unis, une institutrice contamine la moitié de ses élèves au coronavirus car elle refusait de porter un masque

Elle était non-vaccinée et symptomatique.

Aux États-Unis, une institutrice contamine la moitié de ses élèves au coronavirus car elle refusait de porter un masque
© Shutterstock

L'incident s'est produit en mai dernier dans une école californienne. Une institutrice américaine non vaccinée a été testée positive au coronavirus après avoir présenté des symptômes durant plusieurs jours. Pourtant, cette dernière a continué d’enseigner durant toute la période qui a précédé les résultats de son test. L'enseignante n'a pas respecté les règles sanitaires d'application dans l'établissement scolaire. Elle a même lu plusieurs histoires à ses élèves sans porter de masque, créant de ce fait un véritable cluster au sein de sa classe, comme le relatent nos confrères de la RTBF.

Sur 24 élèves, 12 ont été testés positifs, 80 % d'entre eux se trouvaient dans les deux premières rangées, à proximité donc de l'institutrice. Malheureusement, la propagation du virus ne s'est pas arrêtée là, puisque dans les semaines qui ont suivi, 18 élèves d'une autre classe ont eux aussi contracté le coronavirus. Des élèves non vaccinés en raison de leur jeune âge. Huit cas supplémentaires ont même été identifiés chez des parents, des frères ou des sœurs des élèves en question.

Selon le rapport officiel, le variant Delta serait à l'origine des contaminations. Ce triste incident rappelle l'importance de la vaccination au sein du corps enseignant et le respect du protocole sanitaire, à savoir rester chez soi en cas de symptômes, aérer les pièces et porter au maximum un masque buccal.