Peste porcine africaine: 14 pays sur 30 ont levé leur embargo sur la viande de porc belge

Le Japon a été lundi le 14e pays à lever officiellement son embargo sur le porc belge, instauré dans la foulée de l'apparition de la peste porcine africaine en Belgique, ont indiqué mercredi l'Agence alimentaire (AFSCA) et le ministre fédéral de l'Agriculture David Clarinval.

Peste porcine africaine: 14 pays sur 30 ont levé leur embargo sur la viande de porc belge
©FLEMAL JEAN-LUC
Belga

Trente pays avaient instauré un embargo sur le porc belge après la détection d'un foyer de cette maladie virale chez les sangliers, dans le sud de la province de Luxembourg, en septembre 2018.

Pourtant, le secteur porcin domestique belge est resté totalement indemne de la maladie. L'Allemagne a moins de chance, elle chez qui la PPA a été détectée cet été chez des porcs domestiques.

C'est la récupération par la Belgique du statut indemne de la maladie au niveau mondial le 21 décembre dernier, auprès de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), qui a permis à l'AFSCA d'ouvrir des négociations avec les pays tiers pour lever ces embargos.

Ceux qui l'ont levé jusqu'à présent sont la Corée du Sud, l'Afrique du Sud, Singapour, la Biélorussie, le Mexique, l'Uruguay, l'Ukraine, la Russie, la Nouvelle-Calédonie, le Monténégro, la Bosnie-Herzégovine, la Thaïlande, le Nicaragua et, depuis lundi, le Japon.

"Cette levée d'embargo japonaise est particulièrement significative pour la Belgique: le Japon représente un marché important pour le secteur de la viande de porc belge. En 2018, avant l'embargo, la Belgique avait exporté près de 600 tonnes de viande vers le Japon", selon un communiqué de l'AFSCA et de M. Clarinval. Ils y voient un signal important à l'égard d'autres pays qui n'ont pas encore franchi ce pas. "Les discussions sont en bonne voie pour l'Australie et Taïwan, mais sont plus compliquées avec d'autres pays comme la Chine."