Un traitement moins long pour les patients atteints du cancer de la prostate ou colorectal

Les patients atteints d'un cancer de la prostate ou colorectal peuvent désormais se soumettre à une radiothérapie en cinq jours plutôt qu'en quatre à huit semaines à l'UZ Brussel.

Un traitement moins long pour les patients atteints du cancer de la prostate ou colorectal
©shutterstock

Une première en Belgique, indique l'hôpital bruxellois mardi dans un communiqué. L'UZ Brussel est le premier hôpital en Belgique à traiter les patients atteints d'un cancer de la prostate ou du rectum à l'aide d'un traitement de pointe grâce au nouvel appareil MRIdian. Celui-ci utilise des techniques d'imagerie avancée sous forme de scans IRM avec un rayonnement ciblé, afin de pouvoir traiter les tumeurs plus efficacement et plus rapidement, tout en en réduisant les effets secondaires chez les patients.

"Le gros avantage du MRIdian pour nos patients, c'est la réduction du temps de traitement. Actuellement, une radiothérapie pour un patient atteint d'un cancer de la prostate prend quatre à huit semaines, avec une brève irradiation tous les jours. Cela permet aux tissus sains de se remettre au fil des semaines. Avec le MRIdian, nous pouvons administrer la dose cumulée en une semaine, de manière beaucoup plus efficace et avec moins d'effets secondaires, vu que les organes sains sont épargnés", explique le professeur Mark De Ridder, chef du service de radiothérapie de l'UZ Brussel et coordinateur du programme de soins oncologiques.

Avec les cancers du sein et du poumon, les cancersde la prostate et colorectal font partie des quatre cancers les plus fréquents.

Sur le même sujet