Les phtalates liés à des décès prématurés

Les phtalates liés à des décès prématurés
©MAXPPP
AFP

La présence de composés chimiques appelés phtalates dans les matières plastiques et que l'on retrouve dans des aliments et objets du quotidien (nourriture, vêtements, cosmétiques, jouets…) pourrait provoquer la mort prématurée chaque année de 100 000 Américains de 55 à 64 ans, selon une étude publiée dans la revue Environmental Pollution.

Ces phtalates sont considérés comme des perturbateurs endocriniens nocifs pour la santé, mais le lien direct entre une exposition à ces produits et des décès dus à des maladies cardiovasculaires ou à des cancers aux États-Unis n’avait pas encore été établi de manière certaine, indique l’étude de l’école de médecine Grossman de l’Université de New York.

"D'autres études devront corroborer ces observations et identifier les mécanismes (à l'œuvre), mais les autorités régulatrices doivent agir de manière urgente", plaident les auteurs de ces travaux. (AFP)

Sur le même sujet