Coronavirus dans le monde : manifestations contre les mesures sanitaires en France, aux Pays-Bas et en Suisse, la Russie durement touchée

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Coronavirus dans le monde : manifestations contre les mesures sanitaires en France, aux Pays-Bas et en Suisse, la Russie durement touchée
©ABACAPRESS
AFP et Belga

La pandémie a fait au moins 4.878.719 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, vendredi en milieu de journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 724.153 morts, suivis par le Brésil (603.152), l'Inde (451.814), le Mexique (283.574) et la Russie (221.313).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

L'Arabie Saoudite assouplit ses mesures anti-Covid, notamment à la Grande Mosquée

L'Arabie Saoudite a commencé dimanche à assouplir ses mesures de lutte contre le coronavirus, levant notamment l'obligation de porter le masque en extérieur. À La Mecque, les fidèles peuvent désormais prier côte à côte pour la première fois depuis le début de l'année. Les médias saoudiens montraient ainsi des employés de la Grande Mosquée, lieu saint de l'islam, retirer les vignettes au sol assurant la distanciation sociale. La Grande Mosquée et la mosquée du Prophète, à Médine, peuvent désormais à nouveau accueillir sans restriction les fidèles vaccinés.

Grâce à une campagne de vaccination massive, le pays de 34 millions d'habitants a vu l'épidémie de coronavirus reculer au fil des mois. Au total, l'Arabie Saoudite a enregistré près de 550.000 cas et 8.760 décès liés au Covid-19.

Nouveau record de contaminations sur 24H en Russie

La Russie a enregistré dimanche un record de contaminations au coronavirus ces dernières 24 heures pour le quatrième jour consécutif, signe d'une épidémie en pleine explosion sur fond de vaccination poussive et de restriction limitées. Selon le décompte officiel du gouvernement, 34.303 contaminations ont été recensées en 24 heures, un record depuis le début de la pandémie, et 997 morts.

La veille, le pays avait passé pour la première fois la barre symbolique du millier de morts quotidiens dus au Covid-19 avec 1.002 décès. La Russie est le pays le plus durement touché en Europe par le coronavirus.

Cette flambée intervient alors que 32% seulement des Russes sont pleinement vaccinés, selon les données officielles, sur fond de méfiance de la population envers les vaccins.

Le virus se répand également alors que les restrictions sanitaires gouvernementales sont très limitées, même si plusieurs régions ont réintroduit l'obligation de présenter des QR codes pour accéder à des lieux publics.

Le Kremlin, soucieux de préserver l'économie, s'est refusé à tout confinement à l'échelle nationale, tout en jugeant "inadmissible" le faible taux de vaccination de la population.

La propagation du virus est aussi facilitée par le faible respect des gestes barrières.

Depuis le début de la pandémie, le gouvernement comptabilise officiellement 223.312 décès, le chiffre le plus élevé en Europe. L'institut des statistiques Rosstat, qui a une définition plus large des morts liées au coronavirus, fait lui état de plus de 400.000 décès.

Marathon de New York: des milliers de coureurs étrangers interdits d'entrée

Des milliers de coureurs étrangers, dont les ressortissants européens, britanniques, indiens et chinois, ne pourront pas participer au mythique marathon de New York le 7 novembre, veille de la réouverture des frontières des Etats-Unis fermées depuis un an et demi en raison de la pandémie.

C'est un discret communiqué des organisateurs de la course, NYRR, publié vendredi soir, qui a reconnu que l'annonce ce même vendredi par la Maison Blanche de la réouverture des frontières le 8 novembre empêcherait de facto à des milliers d'étrangers de courir dans les rues de New York le 7 novembre.

Manifestations contre les mesures anti-Covid en Suisse...

Des milliers de manifestants ont défilé une nouvelle fois samedi sans heurts dans plusieurs villes suisses pour protester contre les mesures anti-Covid mais Berne, la capitale, a accueilli une contre-manifestation.

Le principal défilé a rassemblé quelque 3.000 personnes à Rapperswil-Jona dans le canton de Saint-Gall, à l'est de la Suisse rapporte l'agence ATS-Keystone, citant les chiffres de la police.

Aux Pays-Bas

Un demi-millier de personnes se sont rassemblées dimanche midi dans le centre d'Utrecht, aux Pays-Bas, pour manifester contre les mesures sanitaires liées à l'épidémie de coronavirus. Ces militants de "Nederland in Verzet" ("les Pays-Bas en résistance") arboraient des drapeaux nationaux, des parapluies jaunes et des pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire "Unvaccinated Lives Matter".

Le mouvement, qui a déjà organisé plusieurs marches contre les mesures anti-Covid, s'est dirigé à 13h30 vers la place Jaarbeursplein et la foule s'est tue quelques instants devant le restaurant Waku Waku, fermé par la bourgmestre Sharon Dijksma car l'établissement refusait de contrôler le pass sanitaire des clients. Les manifestants ont ensuite poursuivi leur marche dans le calme.

... et en France

Plus de 40.000 manifestants (40.610) contre le pass sanitaire ont été recensés samedi par le ministère français de l'Intérieur, qui a comptabilisé 171 actions pour le quatorzième samedi consécutif de mobilisation.

Samedi dernier, ils était environ 45.000 manifestants dans tout le pays, selon les autorités, et plus de 67.000 selon le collectif militant Le Nombre Jaune, qui publie par la suite son propre décompte.

Insécurité alimentaire au Guatemala

Une majorité d'habitants qui ont faim, des enfants qui en meurent: les catastrophes climatiques et la pandémie de Covid-19 ont plongé le Guatemala dans l'une des pires situations d'insécurité alimentaire jamais connues, s'est alarmé samedi le Défenseur local des droits de l'homme.

Brevets sur les vaccins: pas de consensus, nouvelles consultations

Aucun consensus n'a pu être trouvé sur l'épineux dossier de la levée temporaire des brevets protégeant les vaccins anti-Covid, a seulement sept semaines d'une réunion ministérielle de l'OMC, a indiqué l'organisation dans un communiqué vendredi soir.

Cette question est jugée cruciale pour augmenter la production et combattre l'inégalité vaccinale par les uns, mais considérée comme un risque pour le modèle économique de l'industrie pharmaceutique par les autres.