Un post Instagram énormément partagé explique comment reconnaître de la drogue dans un verre: faut-il s'y fier ?

Un post Instagram énormément partagé explique comment reconnaître de la drogue dans un verre: faut-il s'y fier ?
©instagram

Depuis quelques jours, un post Instagram est abondamment liké et partagé. Publié par Le Snap Etudiant, il propose des conseils pour "reconnaître un verre dans lequel on a mis de la drogue". Comme vous pouvez le voir dans le post en question, les conseils sont très concrets : se méfier d'un verre à l'apparence brumeuse, d'une quantité excessive de bulles, de glaçons qui coulent ou d'un changement de couleur. Mais est-ce vraiment aussi simple?

"Les substances utilisées peuvent être tellement variables que, pour moi, ces conseils ne sont pas réalistes. Ils sont beaucoup trop généraux" , alerte Vincent Di Fazio, expert judiciaire en toxicologie à l'Institut National de Criminalistique et de Criminologie (INCC). "Sans compter que les effets vont aussi dépendre de la nature de la boisson, et d'une multitude d'autres choses." Antoine Boucher, chargé de communication à Infor-Drogues, une asbl qui accueille, écoute, aide, soutient, informe les personnes confrontées de près ou de loin à la problématique des drogues est du même avis. "Ces conseils peuvent marcher avec des substances bien spécifiques, mais il en existe beaucoup. Si on a commandé une boisson plate et qu'elle pétille, ça peut effectivement mettre la puce à l'oreille, mais il y a des drogues qui ne font pas pétiller. L'alcool se trouve sous une multitude de formes, c'est pareil pour les drogues."

Pour Vincent Di Fazio, il est même "dangereux" de prendre trop à la lettre les conseils de ce post Instagram. "Il y a un côté risqué de se dire 'ok, mon verre n'est pas brumeux, alors allons-y'", confirme Antoine Boucher.

Mais alors, que peut-on faire pour se protéger en soirée? Il y a les traditionnels appels à la prudence : "sortez en groupe" ou "allez dans un endroit que vous connaissez bien". Vincent Di Fazio conseille également de "laisser le moins de temps possible entre le moment où le verre est servi et le moment où on le prend en mains" mais également de "toujours prendre son verre avec soi". Suivre ces recommandations permet de réduire le risque de se faire droguer à son insu, mais il est malheureusement impossible de se prémunir de tout.

Antoine Boucher met toutefois en garde face à "la psychose collective". "Je ne dis pas qu'il ne faut pas appliquer les principes de prudence de base, j'ai d'ailleurs entendu tous les témoignages de femmes qui ont été droguées dans des bars, mais il faut aussi éviter de s'enfermer dans trop de stress ou de méfiance à chaque sortie."

Que faire si votre ami(e) a été drogué(e)?

- Prévenir un membre du personnel

- Lui parler

- Appeler une ambulance si besoin

- Ne pas laisser votre ami(e) seul(e) ou avec une personne que vous ne connaissez pas

En cas d'agression sexuelle, vous pouvez contacter un centre de prise en charge ou le numéro gratuit 0800/98.100.

Sur le même sujet