Coronavirus dans le monde: Moscou ferme ses services non essentiels, moins de 6% de la population vaccinée en Afrique

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

AFP

Plus de 4,96 millions de morts

La pandémie a fait au moins 4.960.994 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi en milieu de journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 741.175 morts, suivis du Brésil (606.679), de l'Inde (455.653), du Mexique (286.888) et de la Russie (233.898).

Ces chiffres se fondent sur les bilans officiels quotidiens de chaque pays, excluant les révisions à la hausse réalisées a posteriori par certains organismes statistiques. En prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, l'OMS estime que le bilan global de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

L'OMS surveille un sous-variant

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi surveiller la contagiosité de la lignée AY.4.2 du variant Delta du coronavirus, de plus en plus présent dans les contaminations au Covid-19.

Accès mondial à la pilule anti-Covid de Merck

Le laboratoire américain Merck a annoncé mercredi un accord qui pourrait permettre de diffuser largement dans les pays pauvres des versions génériques de son médicament destiné aux personnes contaminées par le Covid-19.

S'il était autorisé, le molnupiravir deviendrait le premier médicament à prise orale destiné aux patients non hospitalisés montrant des symptômes modérés de Covid-19.

Essais encourageants d'un antidépresseur

La fluvoxamine, un médicament antidépresseur, est en mesure de réduire les hospitalisations chez les patients atteints de Covid-19 et présentant des risques de formes graves, conclut un essai clinique publié mercredi.

"La fluvoxamine, un médicament qui existe déjà et dont le coût est réduit, diminue le risque de devoir recourir à des soins avancés chez (une) population aux risques élevés", concluent les chercheurs ayant mené cette étude publiée dans le Lancet Global Health, une publication liée à la revue de référence Lancet.

AMÉRIQUE:

A Rio, fin du masque obligatoire en extérieur

Le port du masque ne sera plus obligatoire en extérieur à partir de jeudi dans l'Etat de Rio de Janeiro, a annoncé mercredi le gouverneur Claudio Castro, une mesure rendue possible par l'avancée de la vaccination contre le Covid-19.

EUROPE:

Moscou ferme ses services non essentiels en pleine flambée de Covid

La ville de Moscou est entrée jeudi en hibernation en fermant la plupart des entreprises, les écoles et restaurants, pour contenir l'épidémie de Covid-19 qui s'est accélérée en Russie en raison d'une vaccination poussive.

Signe de l'ampleur de la crise, le pays d'Europe le plus endeuillé par le virus a enregistré jeudi 1.159 décès et 40.096 infections en 24 heures, son bilan quotidien le plus lourd depuis le début de la pandémie.

Face à cette aggravation, la ville de Moscou a fermé jeudi et jusqu'au 7 novembre tous les restaurants, écoles, salons de beauté, magasins de vêtements, salles de sport et autres services jugés "non essentiels".

Seuls les lieux vendant des médicaments, des produits alimentaires et de première nécessité ont été autorisés à ouvrir par Sergueï Sobianine, le maire de Moscou, ville de loin la plus touchée par l'épidémie en Russie.

La plupart des entreprises et administrations cesseront en outre de travailler dans la capitale pendant cette période. Une mesure plutôt bien accueillie par des Moscovites interrogés jeudi matin par l'AFP.

Vaccination record en Ukraine

L'Ukraine a annoncé mercredi un nombre record de vaccinations contre le Covid en 24 heures, sous la pression des autorités qui ont introduit des restrictions supplémentaires dans les régions frappées par une nouvelle vague de l'épidémie.

291.293 personnes se sont fait vacciner mardi, le chiffre le plus élevé depuis le début de la campagne de vaccination en février.

AFRIQUE:

Baisse des infections en Afrique mais moins de 6% de la population vaccinée

Le nombre de cas de coronavirus en Afrique commence à diminuer alors que seulement 5,5% de la population a été vaccinée. Selon les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC), les nouvelles infections à travers le continent ont chuté de 26% à 31.000 cas par jour. Africa CDC a évoqué jeudi "un bon signal" et déclaré que le continent avait fait "beaucoup de progrès". Le Maroc reste le leader en matière de vaccination avec 57% de la population protégée.

"Le nombre d'infections diminue légèrement, mais avec régularité", a déclaré John Nkengasong, qui a mis en garde contre un éventuel rebond. Au total, 188 millions de vaccins ont été administrés.

Selon Africa CDC, 8,5 millions d'infections au coronavirus ont été diagnostiquées sur le continent, avec plus de 218.000 décès. D'après les experts, le nombre de cas non signalés est toutefois très important sur le continent qui compte environ 1,3 milliard d'habitants.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment estimé que près de 86% des infections n'ont pas été détectées et que le nombre de cas s'élève à environ 59 millions.

ASIE:

Israël rouvre aux touristes en novembre

Le gouvernement israélien a confirmé mercredi la réouverture de ses frontières aux touristes étrangers vaccinés contre le Covid-19 à partir du 1er novembre dans la foulée d'une campagne de vaccination en faveur des doses de rappel.

Les voyageurs en provenance de "tous les pays" pourront se rendre en Israël sans avoir à demander au préalable un permis d'entrée, à condition de présenter un certificat de vaccination datant de moins de six mois.

Les voyageurs devront aussi présenter un test PCR datant d'un maximum de 72 heures avant leur départ et passer un second test à leur arrivée.

OCÉANIE:

La Nouvelle-Zélande assouplit la quarantaine mais n'autorise pas encore les touristes

La Nouvelle-Zélande va assouplir les règles relatives à la quarantaine à l'arrivée dans le pays en novembre, bien que les touristes ne pourront toujours pas accéder au pays. Les frontières de cet archipel ont été fermées à tout le monde sauf aux citoyens et résidents, à quelques exceptions près depuis mars 2020.

A l'entrée dans le pays, une quarantaine de 14 jours doit être observée dans des infrastructures opérées par le gouvernement.

Mais dès le 14 novembre, la quarantaine sera de 7 jours, suivies de 3 jours d'isolation à domicile, a fait savoir le ministre Chris Hipkins en charge de la stratégie pour le Covid-19 dans le pays.