Des centaines de jeunes sont morts en faisant des selfies: "Il y a de quoi s'inquiéter"

Depuis 2008, au moins 379 personnes sont décédées, principalement des jeunes.

Des centaines de jeunes sont morts en faisant des selfies: "Il y a de quoi s'inquiéter"
©shutterstock
J.F.

Depuis le début de l'année, une personne est morte toutes les semaines en tentant de prendre un selfie. C'est ce qu'indique une étude réalisée par la Fondation iO, une organisation scientifique espagnole dédiée à l'étude des maladies infectieuses dans le monde, et repérée par BFM.

Selon leurs recherches, qui vont prochainement être publiées dans le Journal of Travel Medecine, 379 personnes sont mortes en prenant un selfie depuis 2008.

Pour en venir à cette conclusion, 7 scientifiques espagnols ont analysé tous les articles de presse et tous les communiqués qui faisaient état d'une mort après un selfie. Au vu de la quantité d'informations, ils ne se sont toutefois concentrés que sur celles publiées en anglais, espagnol, français, allemand, italien et portugais. De leur propre aveu, il y a donc sans doute encore plus de victimes.

"Il y a de quoi s'inquiéter, à la fois d'un point de vue médical et sanitaire", a expliqué à BFM TV Cristina Juesas, une des co-signataires de l'étude.

Trop de chutes lors de voyages

Selon les conclusions de ces experts, une victime sur trois était en voyage lors de sa mort. Les causes principales de décès sont les chutes, les accidents impliquant des moyens de transport et les noyades. L'Inde est le pays qui enregistre le plus de morts dues aux selfies, suivent ensuite les Etats-Unis et la Russie.

Toujours selon Cristina Juesas, il est à noter que "41% de ces victimes sont des jeunes de moins de 19 ans, et 37% sont des personnes dans la vingtaine". En compilant tous les décès analysés, les scientifiques se sont rendu compte que l'âge moyen des victimes était de 24,4 ans. Mais cela s'explique par le fait que ce sont le plus souvent des jeunes qui se prennent en photo de cette façon.

Pour la scientifique, il faudrait mieux avertir les touristes lorsqu'ils se trouvent à des endroits dangereux, comme les chutes du Niagara, le barrage de Glen (Etats-Unis) ou le Charco de Burro (Colombie). Ces lieux sont en effet considérés comme les plus risqués où faire un selfie. "C'est une question de prudence et d'éducation", conclut-elle.