Où en sont les autres pays face à ce coronavirus ?

Où en sont les autres pays face à ce coronavirus ?
©AFP
AFP

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Au G20, Xi et Poutine demandent une reconnaissance mutuelle des vaccins

Xi Jinping et Vladimir Poutine ont plaidé samedi au sommet du G20 pour une reconnaissance mutuelle des différents vaccins anti-Covid disponibles, en particulier entre pays membres du groupe des 20 grands pays industrialisés dont font partie la Chine et la Russie.

Les présidents chinois et russe sont les deux grands absents du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement du G20, réunis ce week-end à Rome. Leurs discours ont été diffusés par visioconférence.

La ville de Pékin ferme une partie de ses cinémas

La capitale chinoise a ordonné la fermeture d'une partie de ses cinémas, au moment où le pays fait face à un rebond épidémique de Covid-19 à moins de 100 jours des Jeux olympiques d'hiver de Pékin.

Dans ce contexte, les autorités chinoises, qui appliquent une politique de tolérance zéro à l'égard du moindre cas de Covid-19, ont ressorti les grands moyens pour éradiquer une flambée épidémique pour le moment très limitée, avec moins de 300 cas.

Allemagne: Merkel "inquiète" de la remontée des cas

La chancelière sortante Angela Merkel s'est dite "inquiète" de la résurgence de la pandémie en Allemagne, mettant en garde contre une "certaine insouciance".

Tout en défendant l'absence d'obligation vaccinale en vigueur dans le pays, elle s'est déclarée "très attristée" que "deux à trois millions d'Allemands de plus de 60 ans ne soient toujours pas vaccinés".

Russie: début d'une semaine chômée

Une semaine chômée a commencé dans l'ensemble de la Russie, une mesure visant à enrayer la propagation du coronavirus dans ce pays le plus endeuillé d'Europe.

Selon le bilan officiel des autorités publié samedi, 40.251 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés lors des dernières 24 heures, le nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie.

Jordanie: les expatriés risquent l'expulsion s'ils ne sont pas vaccinés

Les autorités jordaniennes ont averti qu'elles allaient expulser, à partir de la mi-décembre, tout travailleur expatrié ne s'étant pas vu administrer deux doses de vaccin contre le Covid-19.

Des dizaines de milliers d'Egyptiens, de Philippins et d'expatriés d'autres nationalités travaillent dans le royaume, où sont ouverts dans toutes les villes des centres dédiés à la vaccination gratuite des Jordaniens comme des étrangers.

Sur le même sujet